Pour les entreprises et les services "Business to business", le télétravail reste la norme. La ministre du Travail et de l'Économie, Nathalie Muylle, a élaboré, en collaboration avec le Haut Conseil pour la prévention et la protection au travail et le SPF Emploi, un guide qui définit de manière claire et concrète les mesures générales à respecter.

Il sera désormais permis de pallier à l'impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d'une série de recommandations sanitaires, dont le port du masque.

A partir du 4 mai, les merceries et magasins de tissus pourront ouvrir leurs portes étant donné l'importance de ceux-ci pour la confection de masques. A partir du 11 mai, les commerces pourront rouvrir. Tous les magasins, sans discrimination selon la taille ou le secteur. Les conditions de réouvertures seront précisées dans la semaine à venir.

Dès le 18 mai, si les conditions sanitaires le permettent, les commerces avec contact physique pourraient reprendre (coiffeur). L'ouverture des musées est envisagée sous conditions.

Le 8 juin, réouverture contrôlée des restaurants.

Pour les autres établissements de l'horeca et lieu de rassemblement, les règles ne changent pas.

Déconfinement: le masque jouera un rôle clé

Le port du masque en tissu - ou de confort - jouera un rôle clé dans la phase de déconfinement qui débutera le 4 mai prochain.

Ces masques "peuvent réduire le risque de contagion, même si en soi ils ne suffisent pas", a prévenu Mme Wilmès. "C'est pour cela que nous encourageons fortement le port du masque dans un espace public et quand la distance physique ne peut être garantie". Le port d'une protection couvrant à la fois la bouche et le nez sera obligatoire dans les transports en commun à partir du 4 mai pour les voyageurs à partir de 12 ans. On entend ici le port d'un masque ou de toute autre alternative couvrant un foulard, une écharpe, un bandana. "Ce sont des alternatives totalement acceptables".

Cette obligation devrait s'appliquer dès l'entrée dans une gare, une station de métro ou à un point d'arrêt de bus.

Dans le cadre du travail, les masques seront aussi utilisés si les distances de sécurité ne peuvent être respectées.

Pour les entreprises et les services "Business to business", le télétravail reste la norme. La ministre du Travail et de l'Économie, Nathalie Muylle, a élaboré, en collaboration avec le Haut Conseil pour la prévention et la protection au travail et le SPF Emploi, un guide qui définit de manière claire et concrète les mesures générales à respecter. Il sera désormais permis de pallier à l'impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d'une série de recommandations sanitaires, dont le port du masque.A partir du 4 mai, les merceries et magasins de tissus pourront ouvrir leurs portes étant donné l'importance de ceux-ci pour la confection de masques. A partir du 11 mai, les commerces pourront rouvrir. Tous les magasins, sans discrimination selon la taille ou le secteur. Les conditions de réouvertures seront précisées dans la semaine à venir.Dès le 18 mai, si les conditions sanitaires le permettent, les commerces avec contact physique pourraient reprendre (coiffeur). L'ouverture des musées est envisagée sous conditions.Le 8 juin, réouverture contrôlée des restaurants.Pour les autres établissements de l'horeca et lieu de rassemblement, les règles ne changent pas.