Point de départ évident de toute démarche de cost-cutting ? Prendre connaissance de vos frais. La démarche peut paraître évidente, elle ne l'est pas forcément pour tout le monde. Avez-vous une vue précise de l'ensemble des dépenses de l'entreprise ? L'inventaire s'impose.
...

Point de départ évident de toute démarche de cost-cutting ? Prendre connaissance de vos frais. La démarche peut paraître évidente, elle ne l'est pas forcément pour tout le monde. Avez-vous une vue précise de l'ensemble des dépenses de l'entreprise ? L'inventaire s'impose. Le principe du 80/20 s'applique à vos frais de différentes manières. Pour Joffroy Moreau, du cabinet de conseil Ekkofin, 20% des postes de coûts ont 80% d'impact sur les résultats. Mais attention aux chiffres trop simples ! La renégociation des contrats ou le passage d'un fournisseur à un autre seront des étapes inévitables dans vos projets de réduction des coûts. Mais savez-vous quand vos contrats arrivent à terme et quand vous devez notifier à vos partenaires/fournisseurs que vous résiliez les contrats ? Voilà des conditions que vous pouvez, dans un certain nombre de cas, prévoir dans les contrats que vous signez. Ce sont des clauses favorables qui vous laissent des libertés et/ou vous permettent des tarifs bas. Ce choix peut se révéler économique pour des missions de traduction, de communication, de graphisme ou design, etc. Des externes et des experts qui disposent d'expérience en réduction de coûts peuvent vous aider à y voir plus clair. Oui, il faut les payer, mais peut-être que si vous ne savez pas comment vous y prendre, le résultat sera plus optimal. Certains se rémunèrent d'ailleurs au résultat. Indispensable. Ne cochez pas NON sur cette option ! Il s'agit non seulement de l'impliquer pour lui faire comprendre l'objectif du projet de réduction des coûts mais de pouvoir, en plus, compter sur lui pour réaliser une partie des efforts. C'est une démarche essentielle si l'on veut éviter sa démotivation. De plus, comme le fait remarquer Joffroy Moreau d'Ekkofin, les membres de votre personnel connaissent parfois mieux la réalité du terrain que vous et peuvent vous aider à identifier des solutions innovantes ! Vous pouvez, par exemple, créer des groupes de travail, mettre en place une boîte à idées, etc. Connaissez-vous Auctelia ? Ce site internet est le " 2ememain " du secteur industriel. Vous y trouverez du matériel d'occasion pour votre entreprise. Avec la crise économique qui se profile, ce genre d'espace de vente risque d'être bien achalandé. Pareil pour Clicpublic, site de ventes de faillites... N'oubliez pas les mesures de protection économiques prises par les autorités. Vous pouvez notamment reporter le paiement de vos cotisations sociales et obtenir un report de votre crédit hypothécaire. Mais attention au retour de bâton en 2021 : les sommes restent dues ! En optimisant la gestion de vos déchets et le recyclage et en privilégiant les circuits courts, vous pouvez réaliser des économies substantielles. Ce nouveau modèle circulaire nécessite certains investissements de base mais peut rapporter gros à moyen terme, assure Bruno Nortier, expert en accompagnement de PME à l'Union des classes moyennes (UCM). Tout le monde a bien conscience des difficultés économiques liées à la crise actuelle. Vos fournisseurs, votre bailleur, votre assureur aussi. Des aménagements des délais de paiement sont souvent négociables, surtout dans des relations d'affaires basées sur la confiance et le long terme. Vous pouvez toujours mettre tout ou partie de votre personnel en chômage temporaire total ou partiel si votre entreprise est impactée par la crise du coronavirus. La mesure pourrait être prolongée jusqu'à la fin de l'année. Pour participer à l'effort collectif, certains patrons diminuent ou renoncent temporairement à leur rémunération. Une décision difficile, parfois symbolique, mais qui peut aider à la motivation des équipes derrière un objectif commun : surmonter la crise. Gérer vos marchandises en just in time permet d'économiser de l'espace et d'éviter de louer un local surdimensionné. Epluchez vos contrats de leasing de véhicule et, si possible, négociez une prolongation. Etaler le paiement des bonus permet de reculer la sortie de trésorerie, suggère Bruno Nortier (UCM). Vérifiez aussi les modalités de paiement des bonus, qui ne seront peut-être pas dus cette année, si les bénéfices ne sont malheureusement pas au rendez-vous. Vous pouvez demander le report de cette prime d'assurance liée à votre crédit hypothécaire. Le paiement peut être postposé jusqu'à la fin de l'année 2020. Les établissements horeca et les commerces qui diffusent de la musique peuvent obtenir d'Unisono (Sabam) une ristourne équivalant à un mois de droits d'auteur. Des délais de paiement peuvent aussi être demandés, souligne Bruno Nortier (UCM). Cette mesure mise en place par le gouvernement wallon permet d'obtenir un prêt de maximum 45.000 euros à des conditions avantageuses (0 % sur un tiers, voire la moitié du montant du prêt) pour les PME et indépendants touchés par la crise. Avez-vous analysé si certains process peuvent être optimisés avec une approche plus digitale ? C'est un petit investissement dans un premier temps mais qui permet à terme de réaliser de vraies économies... Vous deviez réaménager vos bureaux, procéder au renouvellement de votre matériel informatique, prolonger certains abonnements ? C'est le moment de faire une analyse coûts/bénéfices de ces dépenses... et éventuellement en sacrifier ou en reporter certaines. La crise du coronavirus a mis en lumière l'efficacité du télétravail. Même si les contacts personnels et certaines réunions nécessiteront toujours des espaces de travail professionnels, ceux-ci pourraient être réduits à l'avenir. Pensez à explorer le marché immobilier de bureaux pour redimensionner vos locaux. Plutôt que de gonfler vos serveurs informatiques locaux, songez à une alternative dématérialisée qui s'avérera souvent plus compétitive. Zoom, Skype, Teams... Toutes ces plateformes de vidéoconférence ont démontré leur utilité pendant le confinement. La plupart des réunions peuvent se dérouler virtuellement. Vous économiserez du temps et des frais de déplacement inutiles. Certains cabinets d'avocats, pourtant gros consommateurs de papier, ont décidé de s'en passer totalement et de ne s'échanger que des documents informatiques. Pourquoi pas vous ?