Il s'agit d'une estimation approximative, mais un peu plus d'un billion de dollars a déjà été engendré par les programmeurs du monde entier qui ont conçu les logiciels libres qui font fonctionner une grande partie du monde d'aujourd'hui. Leurs codes servent de base à Internet et alimentent toute une série d'appareils, que ce soient des smartphones ou des équipements médicaux. Le modèle libre a prouvé que des équipes réparties à différents endroits, mais qui communiquent, coopèrent et se soutiennent peuvent concevoir des produits d'une qualité exceptionnelle, peu importe d'où leurs membres travaillent.

Du talent dans les pays en développement

GitHub s'occupe de la maintenance des archives numériques de la majorité des logiciels libres du monde. En résumé, nous travaillons comme les 50 millions de développeurs qui alimentent notre plateforme : un peu partout, tout le temps et en ligne. Plus de 70 pour cent de nos 2000 employés travaillent à distance. Pour nous, cette façon de travailler est la norme depuis une décennie.

La Covid-19 l'a rendue normale pour tout le monde. La transition forcée vers le travail à distance a été perturbante, mais de nombreuses entreprises commencent à voir les avantages à long terme de ce nouveau mode de fonctionnement. Certains collaborateurs sont plus productifs en travaillant chez eux. Ils apprécient la flexibilité, l'absence des trajets maison-bureau et la possibilité de travailler sans être dérangé. Et les entreprises qui mettent sur pied des équipes réparties dans le monde entier peuvent alors recruter les meilleurs talents. Dans un avenir où le travail à distance devient la norme, la recherche d'employés talentueux ne sera plus limitée par la situation géographique et les liaisons aériennes. Une augmentation du télétravail dans tous les secteurs mettra les talents des pays en développement tels que l'Indonésie, le Nigeria et le Pakistan en relation avec les emplois et la croissance économique que les entreprises du monde entier ont à offrir.

Les employés se rendront au bureau parce qu'ils voudront ou devront parler avec leurs collègues, pas parce que la politique de l'entreprise les y oblige.

Une nouvelle culture d'entreprise

Mais qu'implique ce changement pour les lieux de travail ? Dix ans d'expérience dans le travail à distance nous ont appris que les bureaux ne disparaissent pas, ils sont juste utilisés différemment. Les employés les plus flexibles se rendent moins souvent sur leur lieu de travail. Nous allons voir une augmentation des aménagements flexibles et moins de personnes se rendront au bureau. Les entreprises auront donc besoin de moins d'espace. Celui-ci seront pensés différemment, avec des surfaces dédiées aux workshops, aux événements pour les clients et les utilisateurs, aux fêtes, et aux réunions de planning et de design. Les employés se rendront au bureau parce qu'ils voudront ou devront parler avec leurs collègues, pas parce que la politique de l'entreprise les y oblige.

Cette évolution entraînera un changement dans la façon de travailler et dans la culture d'entreprise des sociétés. Si les employés sont plus dispersés, le travail sera également plus dispersé. Il doit donc être documenté, visible et accessible à tout moment pour les personnes qui travaillent de manière indépendante dans des fuseaux horaires et des environnements de travail différents. La collaboration et l'esprit d'équipe peuvent se construire virtuellement, en utilisant des outils technologiques qui n'ont rien de nouveau, mais dont l'objectif a évolué : la vidéoconférence, les réunions virtuelles et la messagerie instantanée. Les happyhours virtuelles et les caméras allumées pendant les vidéoconférences peuvent être considérées comme des solutions nécessaires pour remonter le moral des troupes et raviver le sentiment d'appartenance à une société pendant cette pandémie. Toutefois, ce seront des éléments cruciaux de la culture d'entreprise post-Covid. Il existe des centaines d'outils destinés au télétravail, mais pour l'intégrer avec succès dans une équipe, un changement volontaire de la façon de fonctionner de l'entreprise doit avoir lieu. Cela nécessite un changement dans la manière dont les entreprises forment et soutiennent leurs employés tout en leur donnant des responsabilités, afin qu'ils abordent leur travail selon un nouvel angle.

Chaque crise offre des opportunités, et il est temps de saisir celle de revoir notre définition du travail.

Les responsables qui doivent entretenir un esprit de coopération au sein d'une équipe répartie aux quatre coins d'un pays constateront que la définition de leadership est en train d'évoluer. Une étude récente a révélé que les compétences des bons leaders dans un environnement de travail traditionnel sont différentes de celles requises pour diriger des équipes à distance. Celles-ci ne demandent pas spécialement de la confiance et du charisme, mais plutôt une personne aux sens de l'organisation et de la productivité accrus, qui entretient le contact entre les collègues. Dans le monde d'après, les entreprises devront porter beaucoup plus d'attention aux employés disposant de ces qualités.

Un personnel international

En seulement quelques semaines, la propagation du coronavirus a poussé le monde entier à adopter de force le télétravail. Tout a été beaucoup plus vite que prévu. Mais cela fait déjà plus de vingt ans que l'univers des logiciels libres fonctionne ainsi. En 2021, les entreprises ne devront plus voir le télétravail comme un inconvénient. Elles devront saisir leur chance de créer un personnel soudé, asynchrone et international plus flexible et dynamique que jamais. Chaque crise offre des opportunités, et il est temps de saisir celle de revoir notre définition du travail.

Une carte blanche d'Erica Brescia, COO de GitHub, une plateforme américaine de gestion de logiciels libres.

Il s'agit d'une estimation approximative, mais un peu plus d'un billion de dollars a déjà été engendré par les programmeurs du monde entier qui ont conçu les logiciels libres qui font fonctionner une grande partie du monde d'aujourd'hui. Leurs codes servent de base à Internet et alimentent toute une série d'appareils, que ce soient des smartphones ou des équipements médicaux. Le modèle libre a prouvé que des équipes réparties à différents endroits, mais qui communiquent, coopèrent et se soutiennent peuvent concevoir des produits d'une qualité exceptionnelle, peu importe d'où leurs membres travaillent. Du talent dans les pays en développement GitHub s'occupe de la maintenance des archives numériques de la majorité des logiciels libres du monde. En résumé, nous travaillons comme les 50 millions de développeurs qui alimentent notre plateforme : un peu partout, tout le temps et en ligne. Plus de 70 pour cent de nos 2000 employés travaillent à distance. Pour nous, cette façon de travailler est la norme depuis une décennie. La Covid-19 l'a rendue normale pour tout le monde. La transition forcée vers le travail à distance a été perturbante, mais de nombreuses entreprises commencent à voir les avantages à long terme de ce nouveau mode de fonctionnement. Certains collaborateurs sont plus productifs en travaillant chez eux. Ils apprécient la flexibilité, l'absence des trajets maison-bureau et la possibilité de travailler sans être dérangé. Et les entreprises qui mettent sur pied des équipes réparties dans le monde entier peuvent alors recruter les meilleurs talents. Dans un avenir où le travail à distance devient la norme, la recherche d'employés talentueux ne sera plus limitée par la situation géographique et les liaisons aériennes. Une augmentation du télétravail dans tous les secteurs mettra les talents des pays en développement tels que l'Indonésie, le Nigeria et le Pakistan en relation avec les emplois et la croissance économique que les entreprises du monde entier ont à offrir. Les employés se rendront au bureau parce qu'ils voudront ou devront parler avec leurs collègues, pas parce que la politique de l'entreprise les y oblige.Une nouvelle culture d'entreprise Mais qu'implique ce changement pour les lieux de travail ? Dix ans d'expérience dans le travail à distance nous ont appris que les bureaux ne disparaissent pas, ils sont juste utilisés différemment. Les employés les plus flexibles se rendent moins souvent sur leur lieu de travail. Nous allons voir une augmentation des aménagements flexibles et moins de personnes se rendront au bureau. Les entreprises auront donc besoin de moins d'espace. Celui-ci seront pensés différemment, avec des surfaces dédiées aux workshops, aux événements pour les clients et les utilisateurs, aux fêtes, et aux réunions de planning et de design. Les employés se rendront au bureau parce qu'ils voudront ou devront parler avec leurs collègues, pas parce que la politique de l'entreprise les y oblige. Cette évolution entraînera un changement dans la façon de travailler et dans la culture d'entreprise des sociétés. Si les employés sont plus dispersés, le travail sera également plus dispersé. Il doit donc être documenté, visible et accessible à tout moment pour les personnes qui travaillent de manière indépendante dans des fuseaux horaires et des environnements de travail différents. La collaboration et l'esprit d'équipe peuvent se construire virtuellement, en utilisant des outils technologiques qui n'ont rien de nouveau, mais dont l'objectif a évolué : la vidéoconférence, les réunions virtuelles et la messagerie instantanée. Les happyhours virtuelles et les caméras allumées pendant les vidéoconférences peuvent être considérées comme des solutions nécessaires pour remonter le moral des troupes et raviver le sentiment d'appartenance à une société pendant cette pandémie. Toutefois, ce seront des éléments cruciaux de la culture d'entreprise post-Covid. Il existe des centaines d'outils destinés au télétravail, mais pour l'intégrer avec succès dans une équipe, un changement volontaire de la façon de fonctionner de l'entreprise doit avoir lieu. Cela nécessite un changement dans la manière dont les entreprises forment et soutiennent leurs employés tout en leur donnant des responsabilités, afin qu'ils abordent leur travail selon un nouvel angle. Chaque crise offre des opportunités, et il est temps de saisir celle de revoir notre définition du travail.Les responsables qui doivent entretenir un esprit de coopération au sein d'une équipe répartie aux quatre coins d'un pays constateront que la définition de leadership est en train d'évoluer. Une étude récente a révélé que les compétences des bons leaders dans un environnement de travail traditionnel sont différentes de celles requises pour diriger des équipes à distance. Celles-ci ne demandent pas spécialement de la confiance et du charisme, mais plutôt une personne aux sens de l'organisation et de la productivité accrus, qui entretient le contact entre les collègues. Dans le monde d'après, les entreprises devront porter beaucoup plus d'attention aux employés disposant de ces qualités. Un personnel internationalEn seulement quelques semaines, la propagation du coronavirus a poussé le monde entier à adopter de force le télétravail. Tout a été beaucoup plus vite que prévu. Mais cela fait déjà plus de vingt ans que l'univers des logiciels libres fonctionne ainsi. En 2021, les entreprises ne devront plus voir le télétravail comme un inconvénient. Elles devront saisir leur chance de créer un personnel soudé, asynchrone et international plus flexible et dynamique que jamais. Chaque crise offre des opportunités, et il est temps de saisir celle de revoir notre définition du travail. Une carte blanche d'Erica Brescia, COO de GitHub, une plateforme américaine de gestion de logiciels libres.