Avec 3.929 plaintes en 2021, l'Afsca constate une légère augmentation du nombre total par rapport à 2020, qui avait connu la fermeture obligatoire de l'horeca et des cuisines de collectivité. Le nombre de plaintes concernant les commerces horeca reste toutefois en dessous du niveau de 2019.

Un quart des plaintes concernent des personnes qui tombent malades et qui suspectent une intoxication alimentaire. Près de 1.000 plaintes étaient relatives à l'hygiène dans des entreprises alimentaires.

Dans 40% des cas, les collaborateurs de l'agence constatent, au moment du contrôle, que la plainte est fondée et prennent les mesures nécessaires.

Un total de 5.107 questions de consommateurs ont également été posées l'an dernier. "99% de ces questions ont reçu une réponse dans les quatre jours ouvrables", souligne à ce propos l'Afsca.

Les nombreux rappels dus à la présence d'oxyde d'éthylène (ETO) dans les denrées alimentaires ont en outre conduit à une augmentation significative du nombre de questions sur les rappels (381 de plus qu'en 2020). Quelque 190 interrogations sur la grippe aviaire sont aussi parvenues au point de contact.

L'Afsca peut être contactée pour une plainte ou une question via un formulaire en ligne, par mail (pointdecontact@afsca.be), par téléphone (0800/13.550) ou via les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Avec 3.929 plaintes en 2021, l'Afsca constate une légère augmentation du nombre total par rapport à 2020, qui avait connu la fermeture obligatoire de l'horeca et des cuisines de collectivité. Le nombre de plaintes concernant les commerces horeca reste toutefois en dessous du niveau de 2019. Un quart des plaintes concernent des personnes qui tombent malades et qui suspectent une intoxication alimentaire. Près de 1.000 plaintes étaient relatives à l'hygiène dans des entreprises alimentaires. Dans 40% des cas, les collaborateurs de l'agence constatent, au moment du contrôle, que la plainte est fondée et prennent les mesures nécessaires. Un total de 5.107 questions de consommateurs ont également été posées l'an dernier. "99% de ces questions ont reçu une réponse dans les quatre jours ouvrables", souligne à ce propos l'Afsca. Les nombreux rappels dus à la présence d'oxyde d'éthylène (ETO) dans les denrées alimentaires ont en outre conduit à une augmentation significative du nombre de questions sur les rappels (381 de plus qu'en 2020). Quelque 190 interrogations sur la grippe aviaire sont aussi parvenues au point de contact. L'Afsca peut être contactée pour une plainte ou une question via un formulaire en ligne, par mail (pointdecontact@afsca.be), par téléphone (0800/13.550) ou via les réseaux sociaux Facebook et Twitter.