Son directeur financier Zach Kirkhorn s'est quant à lui vu décerner le titre de "Master of Coin" (maître de la monnaie), probablement en référence à l'achat récent par le fabricant de véhicules électriques de 1,5 milliard de dollars de la monnaie virtuelle bitcoin. L'entreprise n'a pas précisé si ces titres impliquaient des tâches supplémentaires.

La décision a été annoncée dans un document administratif transmis à l'autorité américaine des marchés financiers (SEC) et, laconique, tient en deux lignes: "A compter du 15 mars 2021, les titres d'Elon Musk et de Zach Kirkhorn ont été respectivement changés en Technoking de Tesla et Master of Coin. Elon et Zach gardent leurs postes respectifs de directeur général et de directeur financier".

Habitué des controverses, M. Musk s'est régulièrement écharpé par le passé avec la SEC, qui l'a notamment accusé d'avoir trompé les investisseurs quand il avait évoqué dans un tweet en 2018 un possible retrait de la Bourse de Tesla alors qu'il n'avait pas les reins financiers assez solides pour une telle opération. L'autorité avait alors forcé l'homme d'affaires, à la fortune actuellement estimée à 179 milliards de dollars par Bloomberg, à abandonner le poste de président du conseil d'administration.

Son directeur financier Zach Kirkhorn s'est quant à lui vu décerner le titre de "Master of Coin" (maître de la monnaie), probablement en référence à l'achat récent par le fabricant de véhicules électriques de 1,5 milliard de dollars de la monnaie virtuelle bitcoin. L'entreprise n'a pas précisé si ces titres impliquaient des tâches supplémentaires. La décision a été annoncée dans un document administratif transmis à l'autorité américaine des marchés financiers (SEC) et, laconique, tient en deux lignes: "A compter du 15 mars 2021, les titres d'Elon Musk et de Zach Kirkhorn ont été respectivement changés en Technoking de Tesla et Master of Coin. Elon et Zach gardent leurs postes respectifs de directeur général et de directeur financier". Habitué des controverses, M. Musk s'est régulièrement écharpé par le passé avec la SEC, qui l'a notamment accusé d'avoir trompé les investisseurs quand il avait évoqué dans un tweet en 2018 un possible retrait de la Bourse de Tesla alors qu'il n'avait pas les reins financiers assez solides pour une telle opération. L'autorité avait alors forcé l'homme d'affaires, à la fortune actuellement estimée à 179 milliards de dollars par Bloomberg, à abandonner le poste de président du conseil d'administration.