"Cela est conforme à la politique adoptée par Electrabel, qui suppose de reverser entre 65 et 75% des résultats récurrents à la maison mère", explique Patrick Gaussent, son directeur financier, à L'Echo et De Tijd. Le solde sera réinjecté dans les comptes d'Electrabel "afin de permettre à Electrabel de poursuivre son programme d'investissements".

Rappelons que, l'an dernier, un dividende de 693 millions avait été reversé à Engie.

"Nous avons enregistré de bons résultats en 2021, en grande partie grâce aux activités belges et en particulier à l'excellente disponibilité du parc nucléaire ainsi qu'à la hausse des prix de l'énergie", a ajouté M. Gaussent.

Côté résultats, l'année 2021 se traduit par un chiffre d'affaires de près de 12,5 milliards d'euros, contre 10,9 milliards en 2020.

Au total, le groupe Electrabel a affiché un bénéfice net de 1,92 milliard en 2021, lui permettant de renouer avec la rentabilité après un exercice précédent difficile, soldé par une perte de près de 2 milliards d'euros.

"Cela est conforme à la politique adoptée par Electrabel, qui suppose de reverser entre 65 et 75% des résultats récurrents à la maison mère", explique Patrick Gaussent, son directeur financier, à L'Echo et De Tijd. Le solde sera réinjecté dans les comptes d'Electrabel "afin de permettre à Electrabel de poursuivre son programme d'investissements". Rappelons que, l'an dernier, un dividende de 693 millions avait été reversé à Engie. "Nous avons enregistré de bons résultats en 2021, en grande partie grâce aux activités belges et en particulier à l'excellente disponibilité du parc nucléaire ainsi qu'à la hausse des prix de l'énergie", a ajouté M. Gaussent. Côté résultats, l'année 2021 se traduit par un chiffre d'affaires de près de 12,5 milliards d'euros, contre 10,9 milliards en 2020. Au total, le groupe Electrabel a affiché un bénéfice net de 1,92 milliard en 2021, lui permettant de renouer avec la rentabilité après un exercice précédent difficile, soldé par une perte de près de 2 milliards d'euros.