L'annonce d'une nouvelle écotaxe française sur les tickets d'avion a énervé les représentants des compagnies aériennes européennes, de l'association A4E (Airlines for Europe), réunis à Bruxelles. Paris va imposer 1,5 à 18 euros par ticket pour les vols partant de France. Ce qui a fait bondir Willie Walsh, le CEO du groupe IAG, qui compte British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus. "Ces taxes n'amélioreront rien pour l'environnement. Le plus efficace est d'investir dans des nouvelles technologies qui réduisent les émissions des avions, c'est ce que nous faisons. L'environnement est juste une étiquette pour ces taxes, une étiquette abusive, pour donner l'impression de faire quelque chose."
...