EasyJet, qui a lancé une profonde restructuration pour traverser cette tempête, précise dans un communiqué s'attendre à ne tourner qu'à 25% de ses capacités entre octobre et décembre, premier trimestre de son exercice 2020-2021, en raison des quarantaines imposées par le Royaume-Uni à plusieurs pays

EasyJet, qui a lancé une profonde restructuration pour traverser cette tempête, précise dans un communiqué s'attendre à ne tourner qu'à 25% de ses capacités entre octobre et décembre, premier trimestre de son exercice 2020-2021, en raison des quarantaines imposées par le Royaume-Uni à plusieurs pays