L'accord en question est tombé au terme d'une réunion de conciliation qui avait débuté mercredi à 17h. Il porte notamment sur la future polyvalence au sein des magasins, sujet qui divisait profondément direction et syndicats.

Dans le communiqué, la direction a annoncé une "nouvelle organisation du travail basée entre autres sur une polyvalence encadrée et organisée". Selon elle, la nouvelle organisation devrait assurer une continuité dans le service et absorber les pics d'activités " tout en limitant le recours à l'intérim".

Une prime de polyvalence et un barème unique, plus favorable aux bas salaires, sont prévus en compensation. La nouvelle organisation prend compte également de la possibilité pour les magasins d'ouvrir le dimanche: les travailleurs qui oeuvreront ce jour-là le feront sur base volontaire et "recevront un sursalaire", selon la direction.

L'accord confirme également quelques annonces précédentes, notamment celle de la direction d'investir quelque 21,2 millions d'euros dans la relance commerciale des magasins, avec des investissements pour repositionner Mesdagh dans l'esprit des nouvelles tendances et pour faire évoluer les rayons traiteur-boucherie, boulangerie et l'assortiment de produits frais.

La réduction du personnel est également confirmée: elle concerne 340 travailleurs. Une partie des départs se fera via un plan de prépension (RCC). Un plan de départs volontaires sera ouvert pour le reste.

L'accord en question est tombé au terme d'une réunion de conciliation qui avait débuté mercredi à 17h. Il porte notamment sur la future polyvalence au sein des magasins, sujet qui divisait profondément direction et syndicats. Dans le communiqué, la direction a annoncé une "nouvelle organisation du travail basée entre autres sur une polyvalence encadrée et organisée". Selon elle, la nouvelle organisation devrait assurer une continuité dans le service et absorber les pics d'activités " tout en limitant le recours à l'intérim". Une prime de polyvalence et un barème unique, plus favorable aux bas salaires, sont prévus en compensation. La nouvelle organisation prend compte également de la possibilité pour les magasins d'ouvrir le dimanche: les travailleurs qui oeuvreront ce jour-là le feront sur base volontaire et "recevront un sursalaire", selon la direction. L'accord confirme également quelques annonces précédentes, notamment celle de la direction d'investir quelque 21,2 millions d'euros dans la relance commerciale des magasins, avec des investissements pour repositionner Mesdagh dans l'esprit des nouvelles tendances et pour faire évoluer les rayons traiteur-boucherie, boulangerie et l'assortiment de produits frais. La réduction du personnel est également confirmée: elle concerne 340 travailleurs. Une partie des départs se fera via un plan de prépension (RCC). Un plan de départs volontaires sera ouvert pour le reste.