Au total, 118.735 mouvements ont été recensés à Brussels Airport l'an dernier, un nombre supérieur de près d'un quart aux 95.811 enregistrés en 2020, année où l'impact de la pandémie de Covid-19 avait fait chuter le nombre de mouvements de vols à son plus bas niveau depuis le début des années 1970.

En 2021, il y a donc eu une reprise, mais on est encore loin des 234.461 mouvements de vols comptabilisés en 2019, soit presque deux fois plus que l'an dernier.

Au cours des premiers mois de 2021, le nombre de mouvements de vol était encore très faible par rapport à la période précédant le coronavirus. Ces derniers mois, on a par contre assisté à une reprise. Le nombre total de mouvements à l'Aéroport de Bruxelles-National en novembre était par exemple à 70% de celui de novembre 2019, avait récemment indiqué Brussels Airport Company, l'entreprise exploitant les lieux. Le nombre de vols de passagers a atteint 62% du niveau pré-corona.

Il y a eu 13.273 mouvements de nuit l'an dernier, selon le bureau du médiateur. Cela signifie que le plafond de 16.000 créneaux nocturnes maximum par an a été respecté. Tous les mouvements nocturnes (par exemple, les vols militaires) ne relèvent toutefois pas de ces créneaux de nuit.

Au total, 118.735 mouvements ont été recensés à Brussels Airport l'an dernier, un nombre supérieur de près d'un quart aux 95.811 enregistrés en 2020, année où l'impact de la pandémie de Covid-19 avait fait chuter le nombre de mouvements de vols à son plus bas niveau depuis le début des années 1970. En 2021, il y a donc eu une reprise, mais on est encore loin des 234.461 mouvements de vols comptabilisés en 2019, soit presque deux fois plus que l'an dernier. Au cours des premiers mois de 2021, le nombre de mouvements de vol était encore très faible par rapport à la période précédant le coronavirus. Ces derniers mois, on a par contre assisté à une reprise. Le nombre total de mouvements à l'Aéroport de Bruxelles-National en novembre était par exemple à 70% de celui de novembre 2019, avait récemment indiqué Brussels Airport Company, l'entreprise exploitant les lieux. Le nombre de vols de passagers a atteint 62% du niveau pré-corona. Il y a eu 13.273 mouvements de nuit l'an dernier, selon le bureau du médiateur. Cela signifie que le plafond de 16.000 créneaux nocturnes maximum par an a été respecté. Tous les mouvements nocturnes (par exemple, les vols militaires) ne relèvent toutefois pas de ces créneaux de nuit.