L'action a été menée du 15 au 21 juin dans 29 pays, dont la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Au total, 18.500 agents ont mené des contrôles dans 10.500 lieux et fouillé 32.500 véhicules. Au total, quelque 86.000 personnes ont été contrôlées.

Des violations du droit du travail ont été constatées chez 514 employeurs. Salons de manucure et services de soins à domicile sont principalement concernés.

Europol a pu identifier 487 victimes potentielles d'exploitation, principalement des Vietnamiens et des Européens de l'Est. Plus de 1.000 salariés ont par ailleurs été reconnus victimes de violations des règles du travail.

L'action a été menée du 15 au 21 juin dans 29 pays, dont la Belgique, les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Au total, 18.500 agents ont mené des contrôles dans 10.500 lieux et fouillé 32.500 véhicules. Au total, quelque 86.000 personnes ont été contrôlées. Des violations du droit du travail ont été constatées chez 514 employeurs. Salons de manucure et services de soins à domicile sont principalement concernés. Europol a pu identifier 487 victimes potentielles d'exploitation, principalement des Vietnamiens et des Européens de l'Est. Plus de 1.000 salariés ont par ailleurs été reconnus victimes de violations des règles du travail.