Pour exploiter les failles existantes au niveau des protocoles de communication des fax, les hackers n'ont besoin que du numéro de fax de la société visée, lequel numéro est très souvent facile à obtenir. Les chercheurs de Check Point sont parvenus à pirater un réseau au départ d'une imprimante-fax HP mais les mêmes protocoles de communication sont utilisés par des millions d'autres appareils de ce type d'autres marques, soulignent-ils. Check Point dit encore avoir mis au point, en collaboration avec HP, un logiciel correcteur, sous la forme d'une mise à jour, permettant de supprimer ce risque de sécurité.

Pour exploiter les failles existantes au niveau des protocoles de communication des fax, les hackers n'ont besoin que du numéro de fax de la société visée, lequel numéro est très souvent facile à obtenir. Les chercheurs de Check Point sont parvenus à pirater un réseau au départ d'une imprimante-fax HP mais les mêmes protocoles de communication sont utilisés par des millions d'autres appareils de ce type d'autres marques, soulignent-ils. Check Point dit encore avoir mis au point, en collaboration avec HP, un logiciel correcteur, sous la forme d'une mise à jour, permettant de supprimer ce risque de sécurité.