Les syndicats de Brussels Airlines ont déposé un préavis de grève après l'échec d'une réunion de conciliation sur la charge de travail du personnel de cabine. Une nouvelle consultation s'est déroulée mercredi mais n'a pas non plus donné de résultats, ont indiqué les syndicats.

Ils comptent informer leur base dans les prochains jours avant de probablement programmer de nouvelles actions. Il devrait s'agir "d'actions créatives" pour "créer de la visibilité", précisent les représentants des travailleurs. Ils n'ont pas l'intention de faire grève.

L'entreprise a confirmé que la concertation de mercredi n'avait pas permis de dégager d'accord et le déplore. Elle souligne que les conditions de travail de ces dernières semaines étaient particulièrement relevées. "Lors du pic estival, le nombre de vols est passé, en l'espace de quelques semaines à peine, d'un niveau très faible à une capacité presque pleine. Les dernières semaines ont donc constitué un défi pour chacun chez Brussels Airlines, particulièrement dans la division opérationnelle."

La direction dit rester ouverte au dialogue et affirme vouloir élaborer et mettre en place des mesures permettant d'alléger la charge de travail du personnel de cabine.

Les syndicats de Brussels Airlines ont déposé un préavis de grève après l'échec d'une réunion de conciliation sur la charge de travail du personnel de cabine. Une nouvelle consultation s'est déroulée mercredi mais n'a pas non plus donné de résultats, ont indiqué les syndicats. Ils comptent informer leur base dans les prochains jours avant de probablement programmer de nouvelles actions. Il devrait s'agir "d'actions créatives" pour "créer de la visibilité", précisent les représentants des travailleurs. Ils n'ont pas l'intention de faire grève. L'entreprise a confirmé que la concertation de mercredi n'avait pas permis de dégager d'accord et le déplore. Elle souligne que les conditions de travail de ces dernières semaines étaient particulièrement relevées. "Lors du pic estival, le nombre de vols est passé, en l'espace de quelques semaines à peine, d'un niveau très faible à une capacité presque pleine. Les dernières semaines ont donc constitué un défi pour chacun chez Brussels Airlines, particulièrement dans la division opérationnelle." La direction dit rester ouverte au dialogue et affirme vouloir élaborer et mettre en place des mesures permettant d'alléger la charge de travail du personnel de cabine.