Ces actionnaires considèrent qu'ils ont, pendant des années, déboursé trop d'argent pour leurs actions PSE parce qu'ils ignoraient l'ampleur du scandale des émissions de diesel, qui a éclaté en 2015 aux États-Unis. La question est notamment de savoir si et dans quelles circonstances PSE, en tant qu'holding, est responsable de la publication d'informations pertinentes pour le marché selon les règles boursières applicables.

La société holding réfute les allégations, qu'elle estime infondées : elle n'est pas une entreprise automobile et n'est donc pas impliquée dans le développement, la production ou la commercialisation des véhicules, fait-elle valoir.

Volkswagen a admis en septembre 2015 avoir triché dans les tests d'émissions en utilisant un logiciel piraté. Des millions de voitures apparaissaient ainsi moins polluantes qu'elles ne l'étaient en réalité. Le scandale a déjà coûté plusieurs milliards en amendes et indemnisations au groupe, qui comprend aussi notamment les marques Audi et Skoda.

Ces actionnaires considèrent qu'ils ont, pendant des années, déboursé trop d'argent pour leurs actions PSE parce qu'ils ignoraient l'ampleur du scandale des émissions de diesel, qui a éclaté en 2015 aux États-Unis. La question est notamment de savoir si et dans quelles circonstances PSE, en tant qu'holding, est responsable de la publication d'informations pertinentes pour le marché selon les règles boursières applicables. La société holding réfute les allégations, qu'elle estime infondées : elle n'est pas une entreprise automobile et n'est donc pas impliquée dans le développement, la production ou la commercialisation des véhicules, fait-elle valoir. Volkswagen a admis en septembre 2015 avoir triché dans les tests d'émissions en utilisant un logiciel piraté. Des millions de voitures apparaissaient ainsi moins polluantes qu'elles ne l'étaient en réalité. Le scandale a déjà coûté plusieurs milliards en amendes et indemnisations au groupe, qui comprend aussi notamment les marques Audi et Skoda.