L'entreprise a introduit une demande de permis de bâtir pour une centrale au gaz de 900 mégawatts, un câble haute tension souterrain de 11,5 kilomètres et une canalisation d'eau de 5 kilomètres, rapporte le Belang van Limburg mardi.

La demande est introduite par Tessenderlo Development Services (TDS), la branche énergétique du groupe, et une consultation publique est en cours jusqu'au 7 août. TDS compte installer une nouvelle centrale turbine gaz-vapeur (TGV) de 900 mégawatts sur le terrain industriel Schoonhees à Tessenderlo, près de l'actuelle centrale TGV de 425 mégawatts. Cette infrastructure constituera la plus grande centrale au gaz de Belgique.

La nouvelle centrale au gaz à Tessenderlo va prétendre à la fin de l'année aux subsides fédéraux pour la sortie du nucléaire envisagée à l'horizon 2025. De 2025 à 2040, ces centrales au gaz seront nécessaires pour pallier la pénurie d'énergie quand l'éolien ou le solaire s'avère insuffisant.

L'entreprise a introduit une demande de permis de bâtir pour une centrale au gaz de 900 mégawatts, un câble haute tension souterrain de 11,5 kilomètres et une canalisation d'eau de 5 kilomètres, rapporte le Belang van Limburg mardi.La demande est introduite par Tessenderlo Development Services (TDS), la branche énergétique du groupe, et une consultation publique est en cours jusqu'au 7 août. TDS compte installer une nouvelle centrale turbine gaz-vapeur (TGV) de 900 mégawatts sur le terrain industriel Schoonhees à Tessenderlo, près de l'actuelle centrale TGV de 425 mégawatts. Cette infrastructure constituera la plus grande centrale au gaz de Belgique. La nouvelle centrale au gaz à Tessenderlo va prétendre à la fin de l'année aux subsides fédéraux pour la sortie du nucléaire envisagée à l'horizon 2025. De 2025 à 2040, ces centrales au gaz seront nécessaires pour pallier la pénurie d'énergie quand l'éolien ou le solaire s'avère insuffisant.