L'information a été révélée par l'agence Bloomberg. Les frères William et Victor Fung explorent la possibilité de vendre leur participation majoritaire, acquise avec Temasek Holdings, une compagnie d'investissement singapourienne en 2011, dans ...

L'information a été révélée par l'agence Bloomberg. Les frères William et Victor Fung explorent la possibilité de vendre leur participation majoritaire, acquise avec Temasek Holdings, une compagnie d'investissement singapourienne en 2011, dans Delvaux. L'affaire n'est pas encore pliée mais les deux frères hongkongais ont mandaté des conseillers et approché des investisseurs potentiels. Le prix demandé n'est évidemment pas connu mais selon une source de l'agence, il valoriserait le maroquinier belge aux alentours de 500 à 600 millions de dollars. Pour rappel, la famille Schwennicke, qui a racheté Delvaux à son fondateur dans les années 1930, détient toujours 20% du capital. Cette possible vente intervient dans un contexte compliqué pour la marque de luxe aux 45 boutiques. En 2020, la pandémie a fait fondre son chiffre d'affaires de 40% du fait de la fermeture de magasins, l'interdiction de voyager et la prudence des consommateurs, forçant les actionnaires à mettre la main au portefeuille. En Belgique, en février dernier, Delvaux a même enclenché un plan de restructuration et une procédure Renault. Vingt-six emplois sont menacés sur un total de 155.