Alors qu'elle envisageait une croissance de la valeur totale des commandes de 15 à 25%, la société devra se contenter d'une hausse comprise entre 4 et 12%.

Deliveroo affiche une certaine prudence, après avoir vu progresser la valeur brute des transactions (VBT), unité utilisée par le groupe pour mesurer ses ventes, de 2% au deuxième trimestre sur base annuelle, contre 12% sur les trois premiers mois de l'année. Les prévisions concernant les marges sous-jacentes restent inchangées.

Au premier semestre, la VBT s'élevait à 3,56 milliards de livres (4,2 milliards d'euros), en hausse de 7% par rapport aux six premiers mois de 2021.

Alors qu'elle envisageait une croissance de la valeur totale des commandes de 15 à 25%, la société devra se contenter d'une hausse comprise entre 4 et 12%. Deliveroo affiche une certaine prudence, après avoir vu progresser la valeur brute des transactions (VBT), unité utilisée par le groupe pour mesurer ses ventes, de 2% au deuxième trimestre sur base annuelle, contre 12% sur les trois premiers mois de l'année. Les prévisions concernant les marges sous-jacentes restent inchangées. Au premier semestre, la VBT s'élevait à 3,56 milliards de livres (4,2 milliards d'euros), en hausse de 7% par rapport aux six premiers mois de 2021.