Nouvelle étape importante pour Mozzeno. La plateforme belge permettant à des particuliers de financer des prêts octroyés à d'autres particuliers a réalisé cet été une levée de fonds de 3 millions d'euros. Et cela, auprès de ses actionnaires historiques dont le fonds W.IN.G ainsi qu'auprès d'un nouvel investisseur, Fédérale Assurance.
...

Nouvelle étape importante pour Mozzeno. La plateforme belge permettant à des particuliers de financer des prêts octroyés à d'autres particuliers a réalisé cet été une levée de fonds de 3 millions d'euros. Et cela, auprès de ses actionnaires historiques dont le fonds W.IN.G ainsi qu'auprès d'un nouvel investisseur, Fédérale Assurance.Crédit digitalLes moyens récoltés doivent permettre à la fintech de d'accélérer son développement. Objectif : devenir un acteur de référence du crédit digital en Belgique. "Ces derniers mois, nous avons énormément travaillé sur l'automatisation et l'expérience utilisateur, explique Xavier Laoureux, co-fondateur de Mozzeno. Par exemple, les emprunteurs peuvent désormais se connecter directement à leur compte en banque depuis notre plateforme pour justifier beaucoup plus facilement de leurs revenus et dépenses. Les investisseurs peuvent quant à eux maintenant avoir une vue prévisionnelle de l'activité de leur portefeuille et approvisionner instantanément leur compte via Bancontact. Et cela, tout en programmant des règles d'investissement automatique qui leur évitent de devoir être présents devant leur ordinateur à un moment précis pour investir dans un projet." Booster la notoriétéDepuis son lancement en 2017, Mozzeno a déjà octroyé plus de 2.000 prêts collaboratifs (achat d'un véhicule d'occasion, frais d'études, rénovation d'appartement, etc.) pour près de 15 millions d'euros et rassemble une communauté de plus de 6.000 investisseurs particuliers, dont la plupart son âgé de moins de 40 ans. "Il nous a fallu deux ans atteindre la barre des 6 millions d'euros de prêts, dit Xavier Laoureux, mais nous avons franchi le cap des 9 millions d'euros rien que sur les douze derniers mois. Avec la levée de fonds que nous venons de réaliser, nous souhaitons donc capitaliser sur cette lancée afin de continuer à croître rapidement dans les mois et les années à venir. Plutôt que de s'exporter à l'étranger, nous pensons qu'il est plus judicieux d'exploiter le potentiel du marché belge, car cela évite de disperser nos moyens et notre attention sur plusieurs cibles en même temps. La levée de fonds va nous permettre de faire connaître notre modèle innovant au plus grand nombre en développant largement notre notoriété. Par ailleurs, notre ambition est de rester indépendant et devenir break-even d'ici fin 2023 dans le cadre d'un nouveau plan à cinq ans."Services aux entreprisesPour sortir de sa niche, la fintech joue également la carte de la diversification dans le domaine des services aux entreprises. D'une part, en proposant sa technologie innovante à d'autres acteurs et d'autre part, en proposant à des entreprises clientes d'ajouter une offre de crédit ou d'investissement en l'externalisant complétement auprès de Mozzeno. Exemple avec Luminus pour l'installation de panneaux solaires sur le toit d'AB InBev, à Louvain : c'est via la plateforme digitale de Mozzeno que les habitants la petite ville flamande et les collaborateurs du géant brassicole ont financé le projet en échange d'un rendement attractif.