Quelque 80% des CEO belges pensent que la croissance économique mondiale et belge s'améliorera au cours des 12 prochains mois, ce qui est similaire à l'année dernière (82%). Leur optimisme s'étend également à leur propre organisation: 93% sont confiants quant aux perspectives de croissance du chiffre d'affaires de leur propre entreprise au cours des 12 prochains mois, et 91% sont confiants quant à ces perspectives pour les trois prochaines années.

La cybersécurité (55%), les risques sanitaires (50%) et le changement climatique (37%) sont les principales menaces dont s'inquiètent les CEO belges et sont principalement liées à la perturbation potentielle des revenus. Les patrons belges évoquent ainsi davantage les risques sanitaires comme préoccupation majeure par rapport à la moyenne de l'UE (42%) et par rapport aux pays voisins comme la France (30%), l'Allemagne (31%) et les Pays-Bas (26%).

L'extrême préoccupation pour le changement climatique a, elle, augmenté de neuf points de pourcentage par rapport à l'année dernière, relève PwC.

L'étude montre que des progrès plus importants doivent être réalisés pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux, puisque seulement 28% des organisations des CEO belges ont pris des engagements nets zéro, ce qui est bien supérieur à la moyenne européenne (23%) et mondiale (22%).

L'enquête a été réalisée auprès de 4.446 chefs d'entreprise de 89 pays, dont 46 belges, en octobre et novembre, pendant la COP26, et ne tient donc pas compte du variant Omicron et de son effet sur l'économie.

Quelque 80% des CEO belges pensent que la croissance économique mondiale et belge s'améliorera au cours des 12 prochains mois, ce qui est similaire à l'année dernière (82%). Leur optimisme s'étend également à leur propre organisation: 93% sont confiants quant aux perspectives de croissance du chiffre d'affaires de leur propre entreprise au cours des 12 prochains mois, et 91% sont confiants quant à ces perspectives pour les trois prochaines années.La cybersécurité (55%), les risques sanitaires (50%) et le changement climatique (37%) sont les principales menaces dont s'inquiètent les CEO belges et sont principalement liées à la perturbation potentielle des revenus. Les patrons belges évoquent ainsi davantage les risques sanitaires comme préoccupation majeure par rapport à la moyenne de l'UE (42%) et par rapport aux pays voisins comme la France (30%), l'Allemagne (31%) et les Pays-Bas (26%). L'extrême préoccupation pour le changement climatique a, elle, augmenté de neuf points de pourcentage par rapport à l'année dernière, relève PwC.L'étude montre que des progrès plus importants doivent être réalisés pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux, puisque seulement 28% des organisations des CEO belges ont pris des engagements nets zéro, ce qui est bien supérieur à la moyenne européenne (23%) et mondiale (22%).