Les Belges sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne. Avec la crise sanitaire et son lot de confinements et de fermetures, il est logique que 85% de Belges ayant effectué un achat en ligne de 2019 soient passés à 93% en 2021. Mais qui dit augmentation des transactions en ligne, surtout en ce jour de Cyber Monday, dit risque plus important de fraude lors de ces achats en ligne.

Et si 32% des Belges avouent avoir déjà été trompés lors d'un achat en ligne, une étude d'AXA Partners* révèle que le nombre de ces fraudes connait malheureusement une augmentation et appelle dès lors à la prudence. "Nous avons constaté une nette augmentation des achats en ligne depuis le début de la crise du coronavirus, ajoute Charlene Chedi, Strategic Marketing Manager Benelux chez AXA Partners. Les achats en ligne sont très populaires depuis un certain temps, mais depuis 2020, ils connaissent un véritable essor en Belgique. Mais il y a aussi un désavantage lié à cette augmentation : les Belges sont prudents lorsqu'ils font des achats en ligne, mais il leur arrive encore de se faire arnaquer."

Heureusement la plupart de ces fraudes sont "mineures" puisqu'il s'agit dans 42% des cas d'une livraison qui ne correspond pas à la commande, pour 39% d'entre eux d'une commande qui n'est jamais arrivée et pour 20% que le temps d'attente pour leur colis était trop long.

Fiabilité de l'enseigne en ligne

Mais ce n'est pas parce que, la plupart du temps, ce n'étaient que des petites fraudes qu'il faille négliger toute prudence lors d'achats en ligne. Or, c'est ce qu'on pourrait craindre, étant donné que malgré les appels à la prudence, 60% des Belges ont déjà effectué un achat en ligne auprès d'une boutique qu'ils ne connaissent pas du tout. Et près de 43 % des Belges avouent ne pas réfléchir plus que cela aux données personnelles qu'ils exposent en ligne lors de la création de leur compte client ; pire ils sont 70% à accepter la déclaration de consentement sans la lire attentivement.

Néanmoins, Charlene Chedi souligne: "Nous constatons effectivement une tendance à la hausse du nombre de personnes qui vérifient la fiabilité d'une boutique en ligne. Et c'est une bonne nouvelle, car nous ne pouvons réduire la fraude en ligne que si les acheteurs prennent de telles mesures."

Ainsi, de plus en plus de Belges vérifient la fiabilité de la boutique en ligne avant de lui confier leur carte de crédit : 37 % lisent les avis et 36 % entrent le nom de la boutique dans un moteur de recherche.

La prudence est donc encore et toujours de mise en ce Cyber Monday.

*Enquête en ligne réalisée par le bureau d'études iVOX en collaboration avec FINN à la demande d'AXA Partners entre le 30 août 2021 et le 3 septembre 2021 auprès de 1.000 Belges représentatifs en termes de langue, de sexe, d'âge et de qualifications. La marge d'erreur maximale pour 1.000 Belges est de 3,02%.

Cinq conseils pour acheter (presque) les yeux fermés

Sofie Geeroms, directrice générale de BeCommerce, l'association belge des boutiques en ligne, a rassemblé cinq conseils pour faire des achats en ligne en toute sécurité.

1. Bon marché et sécurité, parfois la fausse bonne idée : si cela semble trop beau pour être vrai, c'est généralement le cas. Lorsque vous découvrez une nouvelle boutique en ligne, avec des prix défiants toute concurrence, mieux vaut se renseigner un peu et chercher sur le net des commentaires, avis et expériences d'autres utilisateurs.

2. Boutique en ligne d'accord, mais service clientèle physique? Une boutique en ligne sûre indique toujours l'emplacement de la boutique et la manière dont vous pouvez joindre le service clientèle. En cas de doute, vous pouvez toujours appeler ou envoyer un e-mail avant d'encoder le numéro de votre carte de crédit.

3. Vérifiez l'URL du module de paiement : présence d'un cadenas dans la barre de recherche et "https://" sont des gages de fiabilité.

4. La boutique en ligne dispose-t-elle d'un label? Si vous avez le choix entre deux boutiques en ligne, accordez votre confiance à celle qui affiche un label de qualité ou de confiance. BeCommerce a créé un label de confiance en 2005 pour aider les consommateurs. Les boutiques en ligne peuvent l'obtenir après un audit indépendant approfondi et un contrôle de sécurité tous les 6 mois.

5. Droit du consommateur et frais de retour? En tant que consommateur, vous disposez toujours de 14 jours pour changer d'avis et retourner le ou les articles. Avant de commander, pensez à vérifier le montant que vous devrez payer (ou pas) pour un éventuel retour d'articles.

Les Belges sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne. Avec la crise sanitaire et son lot de confinements et de fermetures, il est logique que 85% de Belges ayant effectué un achat en ligne de 2019 soient passés à 93% en 2021. Mais qui dit augmentation des transactions en ligne, surtout en ce jour de Cyber Monday, dit risque plus important de fraude lors de ces achats en ligne.Et si 32% des Belges avouent avoir déjà été trompés lors d'un achat en ligne, une étude d'AXA Partners* révèle que le nombre de ces fraudes connait malheureusement une augmentation et appelle dès lors à la prudence. "Nous avons constaté une nette augmentation des achats en ligne depuis le début de la crise du coronavirus, ajoute Charlene Chedi, Strategic Marketing Manager Benelux chez AXA Partners. Les achats en ligne sont très populaires depuis un certain temps, mais depuis 2020, ils connaissent un véritable essor en Belgique. Mais il y a aussi un désavantage lié à cette augmentation : les Belges sont prudents lorsqu'ils font des achats en ligne, mais il leur arrive encore de se faire arnaquer."Heureusement la plupart de ces fraudes sont "mineures" puisqu'il s'agit dans 42% des cas d'une livraison qui ne correspond pas à la commande, pour 39% d'entre eux d'une commande qui n'est jamais arrivée et pour 20% que le temps d'attente pour leur colis était trop long.Fiabilité de l'enseigne en ligneMais ce n'est pas parce que, la plupart du temps, ce n'étaient que des petites fraudes qu'il faille négliger toute prudence lors d'achats en ligne. Or, c'est ce qu'on pourrait craindre, étant donné que malgré les appels à la prudence, 60% des Belges ont déjà effectué un achat en ligne auprès d'une boutique qu'ils ne connaissent pas du tout. Et près de 43 % des Belges avouent ne pas réfléchir plus que cela aux données personnelles qu'ils exposent en ligne lors de la création de leur compte client ; pire ils sont 70% à accepter la déclaration de consentement sans la lire attentivement.Néanmoins, Charlene Chedi souligne: "Nous constatons effectivement une tendance à la hausse du nombre de personnes qui vérifient la fiabilité d'une boutique en ligne. Et c'est une bonne nouvelle, car nous ne pouvons réduire la fraude en ligne que si les acheteurs prennent de telles mesures." Ainsi, de plus en plus de Belges vérifient la fiabilité de la boutique en ligne avant de lui confier leur carte de crédit : 37 % lisent les avis et 36 % entrent le nom de la boutique dans un moteur de recherche.La prudence est donc encore et toujours de mise en ce Cyber Monday.