"Le gouvernement wallon a établi une liste de secteurs pouvant bénéficier de cette indemnité en en laissant d'autres sur le côté, comme les plaines de jeux couvertes ou les centres équestres par exemple, sans explication", pointe le chef de file des humanistes au Parlement de Wallonie, François Desquesnes.

Or, pour le cdH, tous les secteurs dont les activités ont été arrêtées à la suite des décisions du Conseil national de sécurité doivent pouvoir introduire une demande d'indemnités.

"Cette prime doit également être accessible à tous les entrepreneurs et indépendants dont l'activité a été réduite d'au moins 30%, pour autant qu'ils emploient une personne ou, dans le cas des indépendants, qu'ils le soient à titre principal ou qu'ils paient des cotisations sociales complètes", poursuit François Desquesnes.

"La liste du gouvernement wallon, telle qu'elle a été publiée, contient beaucoup d'incohérences - comme celle d'accorder la prime aux centres d'esthétique mais pas aux salles de fitness ou aux ergothérapeutes - mais nous ne voulons pas détricoter ce qui a été fait pour ne pas perdre de temps. Nous disons simplement au gouvernement: automatisez l'octroi de l'indemnité à tous les secteurs touchés et octroyez-là également à ceux dont l'activité a été réduite d'au moins 30% en raison des mesures prises pour faire face à la crise", résume-t-il.

"Ne laissons personne crever. Il faut agir maintenant pour que les entreprises et les indépendants soient toujours là au moment de la reprise", conclut le chef de file du cdH.

"Le gouvernement wallon a établi une liste de secteurs pouvant bénéficier de cette indemnité en en laissant d'autres sur le côté, comme les plaines de jeux couvertes ou les centres équestres par exemple, sans explication", pointe le chef de file des humanistes au Parlement de Wallonie, François Desquesnes. Or, pour le cdH, tous les secteurs dont les activités ont été arrêtées à la suite des décisions du Conseil national de sécurité doivent pouvoir introduire une demande d'indemnités. "Cette prime doit également être accessible à tous les entrepreneurs et indépendants dont l'activité a été réduite d'au moins 30%, pour autant qu'ils emploient une personne ou, dans le cas des indépendants, qu'ils le soient à titre principal ou qu'ils paient des cotisations sociales complètes", poursuit François Desquesnes. "La liste du gouvernement wallon, telle qu'elle a été publiée, contient beaucoup d'incohérences - comme celle d'accorder la prime aux centres d'esthétique mais pas aux salles de fitness ou aux ergothérapeutes - mais nous ne voulons pas détricoter ce qui a été fait pour ne pas perdre de temps. Nous disons simplement au gouvernement: automatisez l'octroi de l'indemnité à tous les secteurs touchés et octroyez-là également à ceux dont l'activité a été réduite d'au moins 30% en raison des mesures prises pour faire face à la crise", résume-t-il. "Ne laissons personne crever. Il faut agir maintenant pour que les entreprises et les indépendants soient toujours là au moment de la reprise", conclut le chef de file du cdH.