Le groupe italo-suisse dispose, en effet, désormais d'une capacité de 4,284 millions de conteneurs de 20 pieds (EVP). L'écart, minime, va toutefois se creuser dans les prochains mois vu les commandes annoncées par MSC qui va grimper à 5,2 millions d'EVP. Un leadership que ne veut pas défendre Maersk, leader mondial depuis 25 ans. Et pour cause, le groupe scandinave s'est engagé dans une nouvelle stratégie d'intégrateur de transport de bout en bout. Il a donc décidé d'investir dans la logistique terrestre et le fret aérien au détriment des bateaux.

Le groupe italo-suisse dispose, en effet, désormais d'une capacité de 4,284 millions de conteneurs de 20 pieds (EVP). L'écart, minime, va toutefois se creuser dans les prochains mois vu les commandes annoncées par MSC qui va grimper à 5,2 millions d'EVP. Un leadership que ne veut pas défendre Maersk, leader mondial depuis 25 ans. Et pour cause, le groupe scandinave s'est engagé dans une nouvelle stratégie d'intégrateur de transport de bout en bout. Il a donc décidé d'investir dans la logistique terrestre et le fret aérien au détriment des bateaux.