Sept parents sur dix estiment qu'il est difficile de travailler à temps plein avec des enfants. La moitié des parents ont ainsi diminué leur temps de travail depuis qu'ils sont parents.

Une importante demande, plébiscitée par 71% des parents, concerne le congé de conciliation, pour faire face à tous les imprévus de la vie de famille. Un congé "enfants malades" rémunéré constitue un deuxième souhait.

Enfin, la volonté de rendre le congé de paternité obligatoire reste une constante depuis des années. 64% des parents sont en sa faveur et 67% estiment qu'il devrait être de la même durée que le congé de maternité.

Principale évolution ces dernières années : le télétravail. Il augmente le bien-être de 83% des parents, selon le sondage.

Cette enquête d'opinion a été réalisée du 19 septembre au 5 octobre dernier par l'Institut de sondage Ipsos, pour la Ligue des Familles, auprès 1.000 adultes vivant au moins à temps partiel avec au moins un enfant ou bel enfant de 0 à 25 ans et résidant en Wallonie ou à Bruxelles.

Sept parents sur dix estiment qu'il est difficile de travailler à temps plein avec des enfants. La moitié des parents ont ainsi diminué leur temps de travail depuis qu'ils sont parents. Une importante demande, plébiscitée par 71% des parents, concerne le congé de conciliation, pour faire face à tous les imprévus de la vie de famille. Un congé "enfants malades" rémunéré constitue un deuxième souhait. Enfin, la volonté de rendre le congé de paternité obligatoire reste une constante depuis des années. 64% des parents sont en sa faveur et 67% estiment qu'il devrait être de la même durée que le congé de maternité. Principale évolution ces dernières années : le télétravail. Il augmente le bien-être de 83% des parents, selon le sondage. Cette enquête d'opinion a été réalisée du 19 septembre au 5 octobre dernier par l'Institut de sondage Ipsos, pour la Ligue des Familles, auprès 1.000 adultes vivant au moins à temps partiel avec au moins un enfant ou bel enfant de 0 à 25 ans et résidant en Wallonie ou à Bruxelles.