L'entreprise alimentaire Ter Beke avait annoncé en octobre dernier racheter les activités de Sigma en Belgique et aux Pays-Bas, acquérant ainsi des marques telles que Marcassou et Aoste. La multinationale Sigma possède un portefeuille diversifié de marques de premier plan et exploite 70 usines et 210 centres de distribution dans 18 pays à travers quatre régions clés: le Mexique, l'Europe, les États-Unis et l'Amérique latine. En 2020, l'entreprise a déclaré un chiffre d'affaires de 6,347 milliards de dollars et un Ebitda de 684 millions de dollars. Ter Beke, spécialisé dans la production et la vente de charcuterie fine et de plats cuisinés, a pour sa part réalisé un chiffre d'affaires de 717,4 millions d'euros en 2020.

Afin de vérifier qu'une fusion ne crée ou ne renforce un acteur dominant, nuisant ainsi au fonctionnement du marché (en entraînant des prix plus élevés, une réduction du choix ou encore de l'innovation), toute concentration d'une certaine ampleur en termes de chiffre d'affaires doit être préalablement approuvée par l'ABC. Dans sa procédure, l'autorité fournit d'abord une première analyse et c'est ensuite au Collège de la concurrence d'entendre les parties et de rendre une décision. Toutefois, s'il a des doutes sérieux quant à l'admissibilité de la concentration, le Collège peut décider d'engager une procédure d'instruction complémentaire, comme c'est le cas ici.

Pour que l'acquisition soit approuvée, les autorités de la concurrence belge et néerlandaise doivent toutes deux donner leur accord, ce qui devrait prendre encore plusieurs mois.

"La décision de l'autorité néerlandaise de la concurrence est toujours en suspens", a précisé le groupe Ter Beke, connu pour la marque de lasagne Come a Casa.

Ter Beke ajoute coopérer pleinement avec les deux instances.

L'entreprise alimentaire Ter Beke avait annoncé en octobre dernier racheter les activités de Sigma en Belgique et aux Pays-Bas, acquérant ainsi des marques telles que Marcassou et Aoste. La multinationale Sigma possède un portefeuille diversifié de marques de premier plan et exploite 70 usines et 210 centres de distribution dans 18 pays à travers quatre régions clés: le Mexique, l'Europe, les États-Unis et l'Amérique latine. En 2020, l'entreprise a déclaré un chiffre d'affaires de 6,347 milliards de dollars et un Ebitda de 684 millions de dollars. Ter Beke, spécialisé dans la production et la vente de charcuterie fine et de plats cuisinés, a pour sa part réalisé un chiffre d'affaires de 717,4 millions d'euros en 2020.Afin de vérifier qu'une fusion ne crée ou ne renforce un acteur dominant, nuisant ainsi au fonctionnement du marché (en entraînant des prix plus élevés, une réduction du choix ou encore de l'innovation), toute concentration d'une certaine ampleur en termes de chiffre d'affaires doit être préalablement approuvée par l'ABC. Dans sa procédure, l'autorité fournit d'abord une première analyse et c'est ensuite au Collège de la concurrence d'entendre les parties et de rendre une décision. Toutefois, s'il a des doutes sérieux quant à l'admissibilité de la concentration, le Collège peut décider d'engager une procédure d'instruction complémentaire, comme c'est le cas ici. Pour que l'acquisition soit approuvée, les autorités de la concurrence belge et néerlandaise doivent toutes deux donner leur accord, ce qui devrait prendre encore plusieurs mois. "La décision de l'autorité néerlandaise de la concurrence est toujours en suspens", a précisé le groupe Ter Beke, connu pour la marque de lasagne Come a Casa. Ter Beke ajoute coopérer pleinement avec les deux instances.