"Lever des fonds n'est, dans le cas de nombreuses start-up, pas nécessaire. Et c'est souvent beaucoup mieux de s'en passer !" Cédric Donck , business angel et patron du groupe de start-up Virtuology International, ne mâche pas ses mots quand il recommande la voie de la croissance sans levée de fonds. Pour lui, le principe d'aller chercher des capitaux extérieurs se révèle même contre-productif pour pas mal de projets. Une opinion plutôt à rebrousse-poil dans l'écosystème des start-up qui a plutôt tendance à glorifier les belles levées d'argent des jeunes pousses prometteuses. Et d'évoquer une ancienne étude menée en Suède qui tendrait à montrer que les résultats des start-up seraient inversement proportionnels au financement obtenu. " Quand les fondateurs n'ont pas de sous, ils ne nourrissent pas de gros fantasmes et développent leur projet en vue de coller le mieux au besoin du client, argumente Cédric Donck. Par ailleurs, ils sont obligés de tester rapidement leurs hypothèses et d'adapter leur modèle. "
...