La FEB demande au gouvernement "d'utiliser pleinement les prochains jours pour élaborer un plan de sortie solide et progressif". Les secteurs fermés aspirent à une perspective claire, dit la plus grande fédération patronale du pays. "La pandémie est loin d'être terminée, mais notre bien-être mental, économique et social a besoin d'une perspective pour pouvoir soutenir les efforts", déclare Pieter Timmermans, le patron des patrons.

"Malheureusement, les chiffres vont à nouveau dans la mauvaise direction, c'est pourquoi nous devons tous une fois de plus rassembler notre courage et respecter strictement les règles afin de pouvoir rapidement offrir des perspectives à la société et aux secteurs fermés."

La FEB demande au gouvernement "d'utiliser pleinement les prochains jours pour élaborer un plan de sortie solide et progressif". Les secteurs fermés aspirent à une perspective claire, dit la plus grande fédération patronale du pays. "La pandémie est loin d'être terminée, mais notre bien-être mental, économique et social a besoin d'une perspective pour pouvoir soutenir les efforts", déclare Pieter Timmermans, le patron des patrons. "Malheureusement, les chiffres vont à nouveau dans la mauvaise direction, c'est pourquoi nous devons tous une fois de plus rassembler notre courage et respecter strictement les règles afin de pouvoir rapidement offrir des perspectives à la société et aux secteurs fermés."