To the moon ! Les aficionados du bitcoin connaissent bien cette antienne répétée à chaque flambée du cours de la plus célèbre des cryptomonnaies. La valorisation de Coinbase prendra-t-elle aussi un jour la direction de la Lune ? Seul l'avenir nous le dira. Une chose est sûre : la première plateforme d'échange de cryptomonnaies n'a pas raté son entrée au sein du célèbre indice Nasdaq. Lors de sa première journée de cotation à Wall Street, Coinbase a brièvement dépassé les 100 milliards de dollars de valorisation.
...

To the moon ! Les aficionados du bitcoin connaissent bien cette antienne répétée à chaque flambée du cours de la plus célèbre des cryptomonnaies. La valorisation de Coinbase prendra-t-elle aussi un jour la direction de la Lune ? Seul l'avenir nous le dira. Une chose est sûre : la première plateforme d'échange de cryptomonnaies n'a pas raté son entrée au sein du célèbre indice Nasdaq. Lors de sa première journée de cotation à Wall Street, Coinbase a brièvement dépassé les 100 milliards de dollars de valorisation. Créée en 2012, Coinbase est une des plus anciennes plateformes d'échange de cryptomonnaies. On peut y acheter et y vendre une bonne centaine de monnaies virtuelles différentes, comme le bitcoin (BTC), l'ether (ETH), le litecoin (LTC), le ripple (XRP), etc. Coinbase revendique plus de 56 millions d'utilisateurs et 223 milliards de dollars d'actifs en portefeuille, ce qui représente plus de 10 % de la valeur globale du marché des cryptomonnaies. La plateforme a bâti son succès sur la facilité d'utilisation de son application mobile, qui permet de réaliser des opérations d'achat et de vente en quelques clics.Plébiscitée par les investisseurs débutants, Coinbase a beaucoup investi dans la sécurité de sa plateforme, qui a jusqu'à présent été hermétique aux piratages massifs et aux vols organisés de bitcoins, qui ont touché de nombreux autres concurrents. A titre individuel, certains utilisateurs se sont cependant plaints de brèches de sécurité. Depuis ses débuts, Coinbase cherche également à montrer patte blanche aux autorités de régulation, histoire de faire oublier la réputation sulfureuse que traîne le secteur. Cela ne l'a pas empêché d'écoper d'une amende de 6,5 millions de dollars pour avoir fourni des informations "fausses, trompeuses ou inexactes" à ses clients.Bénéfices plantureuxOutre l'attrait de la nouveauté - une crypto-bourse cotée, c'est une première -, ce qui a séduit les investisseurs, ce sont les chiffres alléchants de Coinbase. Au premier trimestre 2021, l'entreprise américaine a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars. C'est plus que sur toute l'année 2020 (1,14 milliard) ! Surtout, Coinbase fait des bénéfices plantureux : 800 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année. Le business model de Coinbase est limpide : la bourse d'échange touche des commissions sur chaque transaction. Et elle ne se gêne pas pour pratiquer des tarifs parmi les plus élevés du marché. Comptez généralement 1,49 % du montant de la transaction. A cela s'ajoutent des frais supplémentaires, de manière souvent peu transparente. Cette entrée en Bourse est une vraie consécration pour Coinbase, mais aussi pour le bitcoin. Depuis quelques mois, la cryptomonnaie la plus échangée dans le monde connaît une flambée historique de sa valeur, qui a par moments dépassé les 60.000 dollars. Avec son entrée en Bourse, Coinbase surfe opportunément sur l'actuelle bitcoin mania. Mais le bitcoin n'est pas à l'abri de coups de froid. Sa volatilité légendaire l'a fait plonger dans les limbes entre 2018 et 2020. Pendant cette période, le volume des échanges a fortement baissé. Une nouvelle chute du bitcoin marquerait inévitablement une baisse de l'activité pour Coinbase, ce qui pourrait avoir un impact sur son cours.