Après Odoo où il a injecté 50 millions d'euros en décembre dernier, Summit Partners fait son entrée dans une autre société wallonne. En l'occurrence, CluePoints, la spin-off d'IDDI spécialisée dans le contrôle et la validation des études cliniques préalables à la mise sur le marché de médicaments, traitements et dispositifs médicaux....

Après Odoo où il a injecté 50 millions d'euros en décembre dernier, Summit Partners fait son entrée dans une autre société wallonne. En l'occurrence, CluePoints, la spin-off d'IDDI spécialisée dans le contrôle et la validation des études cliniques préalables à la mise sur le marché de médicaments, traitements et dispositifs médicaux. La solution mise au point permet de vérifier la qualité et l'intégrité de ces essais. Et donc de détecter des résultats anormaux, des anomalies mais aussi des fraudes... Cette solution basée sur des algorithmes puissants est responsable d'une très large majorité du chiffre d'affaires de CluePoints qui a grimpé de 6,5 à 11 millions d'euros l'an dernier (14 prévus en 2020). Autorisée par la FDA (Food and Drug Administration), le régulateur américain, la solution attise les convoitises aux Etats-Unis. Il est donc logique de voir Summit Partners s'y intéresser. Son arrivée dans le capital n'est pas le résultat d'un tour de table puisque l'entreprise est rentable et n'a pas besoin de cash. Elle a pu voir le jour grâce au retrait de certains investisseurs historiques. Le détail n'est pas connu mais deux investisseurs privés, dont Pierre Rion, auraient cédé leurs parts. De leur côté, la SRIW, Theodorus (le fonds de l'ULB) et Nivelinvest auraient réduit leur participation. Summit aurait acquis plus ou moins 20% du capital de CluePoints qui, selon les experts, peut être valorisée aux alentours de 90 millions d'euros. L'arrivée d'un tel partenaire, qui dispose de plus de 20 milliards de dollars d'actifs, est une aubaine pour le développement de la société qui compte déjà des poids lourds comme Sanofi ou Pfizer parmi ses clients.