Le taux d'occupation des avions a également piqué du nez: le nombre moyen de passagers par vol est passé de 129 à 94.

La situation s'est détériorée pratiquement de jour en jour. La diminution du nombre de passagers a été de 19% lors de la première semaine de mars, de 39% lors de la deuxième semaine et de 73% durant la troisième semaine. Lors de la dernière semaine de mars, le premier aéroport du pays a même accusé un repli de 95% du nombre de voyageurs.

Ces résultats sont dus à la pandémie de Covid-19, qui a entraîné l'adoption de mesures de confinement aux quatre coins du monde et contraint les compagnies aériennes à clouer l'essentiel de leur flotte d'avions de passagers.

Le transport de marchandises s'en tire légèrement mieux. Le volume de fret à Brussels Airport a diminué de 14,6% en mars 2020 par rapport à mars 2019.

"La baisse de la demande s'explique par l'arrêt de nombreuses entreprises en Belgique et en Europe à cause de la crise du coronavirus. Mais on assiste également à une forte diminution de la capacité, que l'on explique surtout par la quasi disparition du transport de fret à bord d'avions de passagers et de la suppression de vols long-courriers", souligne Brussels Airport.

Plus précisément, le fret à bord d'avions de passagers a reculé de 26,7% en mars. Le segment des vols full cargo a signé quant à lui un repli limité à 2,1%.

Le taux d'occupation des avions a également piqué du nez: le nombre moyen de passagers par vol est passé de 129 à 94. La situation s'est détériorée pratiquement de jour en jour. La diminution du nombre de passagers a été de 19% lors de la première semaine de mars, de 39% lors de la deuxième semaine et de 73% durant la troisième semaine. Lors de la dernière semaine de mars, le premier aéroport du pays a même accusé un repli de 95% du nombre de voyageurs. Ces résultats sont dus à la pandémie de Covid-19, qui a entraîné l'adoption de mesures de confinement aux quatre coins du monde et contraint les compagnies aériennes à clouer l'essentiel de leur flotte d'avions de passagers. Le transport de marchandises s'en tire légèrement mieux. Le volume de fret à Brussels Airport a diminué de 14,6% en mars 2020 par rapport à mars 2019. "La baisse de la demande s'explique par l'arrêt de nombreuses entreprises en Belgique et en Europe à cause de la crise du coronavirus. Mais on assiste également à une forte diminution de la capacité, que l'on explique surtout par la quasi disparition du transport de fret à bord d'avions de passagers et de la suppression de vols long-courriers", souligne Brussels Airport. Plus précisément, le fret à bord d'avions de passagers a reculé de 26,7% en mars. Le segment des vols full cargo a signé quant à lui un repli limité à 2,1%.