A la Chambre de commerce de Liège-Verviers-Namur, Christophe Mausen et Céline Léonard faisaient presque partie des meubles. Lui en charge des événements, des partenariats et de l'innovation depuis 28 ans. Elle responsable des publications depuis une quinzaine d'années. Puis Céline a voulu changer d'orientation. Quand l'opportunité s'est présentée de racheter un fonds de commerce en confiserie, elle n'a pas hésité bien longtemps. Le couple s'offre alors Les Bonbons de Grand-Mère.
...

A la Chambre de commerce de Liège-Verviers-Namur, Christophe Mausen et Céline Léonard faisaient presque partie des meubles. Lui en charge des événements, des partenariats et de l'innovation depuis 28 ans. Elle responsable des publications depuis une quinzaine d'années. Puis Céline a voulu changer d'orientation. Quand l'opportunité s'est présentée de racheter un fonds de commerce en confiserie, elle n'a pas hésité bien longtemps. Le couple s'offre alors Les Bonbons de Grand-Mère. "Il n'y avait pas une casserole ici, se souvient Christophe Mausen. On a juste repris une marque, un fichier avec deux gros clients, dont Orange et un site d'e-commerce." Mais le couple décide de miser sur le côté artisanal de la marque et de produire. Ils investissent dans du matériel et partent à la recherche des recettes et techniques nécessaires. "On n'a fait qu'apprendre depuis un an", se réjouissent Céline et Christophe qui admettent que "le plus difficile a été de quitter le confort matériel et financier d'une situation établie." "Nous avons réduit notre train de vie mais on ne le vit pas comme un sacrifice car on sait que c'était le chemin à prendre. Aujourd'hui, nous tirons plus de satisfaction au quotidien. C'est très nourrissant car, tous les jours, on teste de nouvelles choses, on rencontre de nouvelles personnes." C'est que le couple, par son parcours professionnel précédent, dispose d'un excellent réseau, en province de Liège et au-delà. Un maillage très utile: de l'installation dans un atelier à la logistique en passant par l'informatique et le développement du business, le carnet d'adresses du couple a fait gagner beaucoup de temps. Aujourd'hui, Les Bonbons de Grand-Mère sont disponibles dans un nombre de points de vente en constante augmentation. Mais ils s'écoulent aussi beaucoup via le B to B. Orange, notamment, les a intégrés dans sa liste de cadeaux de son programme de fidélité, ce qui génère une belle activité pour la jeune entreprise. Christophe et Céline ont par ailleurs développé la personnalisation des emballages, permettant ainsi d'y afficher le logo d'une entreprise. Par ailleurs, Les Bonbons de grand-mère s'associent à certains partenaires pour développer des produits spécifiques. C'est, par exemple, le cas avec la marque locale de gin LièGin pour des éditions spéciales associant le goût des bonbons à celui du gin. Ce dynamisme se ressent déjà dans les chiffres: de 150.000 euros de chiffre d'affaires au moment de reprendre l'entreprise, Christophe et Céline Mausen comptent arriver à 300.000 euros cette année.