Lire également notre dossier complet "Tour d'horizon des secteurs qui doivent se réinventer" et "Comment faire revenir le client"
...

Evidemment pas dans les conditions habituelles, mais avec un maximum de 50 personnes dans une salle pouvant en contenir jusqu'à 400, des fontaines de gel hydroalcoolique et de strictes règles de distanciation sociale. " Nous avions déjà eu des demandes de location pour la fin mai, mais nous avons jugé plus sage d'attendre que le pays avance dans le déconfinement, confie la directrice générale Sylvie Wodon. Le 2 juin, ce sera le test quant au comportement des uns et des autres. Notre public cible est a priori conscientisé mais nous veillerons à ce que tout se passe bien. " Le Cercle a fait sa part du travail en désinfectant l'intégralité du bâtiment et en prévoyant une équipe de nettoyage approfondi après chaque activité. De quoi, espère-t-on, rassurer, les participants. Pour l'heure, seule l'activité de locations de salle reprend. Le restaurant reste fermé, tandis que les conférences et activités de networking du cercle d'affaires attendront septembre. " Nous avons rebondi avec des conférences en ligne et des webinaires pour maintenir la relation avec les membres, poursuit Sylvie Wodon. Nous avons repensé notre newsletter, plus interactive, pour renforcer la visibilité des membres, entretenir la communauté et, en quelque sorte, parvenir à faire du networking à distance. " Tous les cercles d'affaires ont adopté la même politique pour " tenir les membres en haleine ", comme le glisse John-Alexander Bogaerts, le fondateur du B19. Chez lui, la reprise est prévue le 10 juin avec un back to business speed dating et d'autres activités s'enchaîneront les jours suivants. Bref, on ne redémarre pas au ralenti. Pour le premier rendez-vous, il y aura des masques, du gel et des tables bien divisées... mais pas le verre habituel pour clore l'événement. " Nous pourrons recevoir une cinquantaine de personnes en respectant toutes les règles, assure John-Alexander Bogaerts. Au début du confinement, tout le monde a adoré les réunions Zoom ou Skype. Maintenant, les gens pleurent pour se voir en vrai. Dans le networking, beaucoup se joue dans la gestuelle, dans le regard. Si on enlève la spontanéité, cela ne sert plus à grand-chose. " Pour repartir du bon pied, le B19 offre deux mois gratuits aux membres qui renouvellent leur cotisation et a décidé de poursuivre désormais ses activités en juillet-août et les congés scolaires.