Le groupe parle d'un environnement concurrentiel déflationniste (en fait, la guerre des prix avec Colruyt) et d'une faiblesse logistique. On s...

Le groupe parle d'un environnement concurrentiel déflationniste (en fait, la guerre des prix avec Colruyt) et d'une faiblesse logistique. On s'attendait en effet à ce que l'annonce de la fermeture du site de Kuehne + Nagel à Nivelles et les importances perturbations afférentes dans l'approvisionnement des magasins aient un impact sérieux sur les ventes de l'enseigne au quatrième trimestre. Dans son ensemble, le groupe Carrefour a connu une bonne année avec une hausse du chiffre d'affaires, à périmètre constant, de 2,3% à 81,2 milliards d'euros. Le résultat opérationnel a, lui, grimpé de 7,7% à 2,27 milliards.