"En tant qu'opérateur public, la Régie foncière de la Ville apporte son soutien à ses locataires face à cette crise. C'est pourquoi, il a été décidé d'accorder une troisième salve de mesures de soutien, qui consistera en l'exonération totale du loyer du mois de novembre 2020", déclare Lydia Mutyebele, l'Échevine du logement de la Ville de Bruxelles.

Ce jeudi 12 novembre, la Ville de Bruxelles a décidé d'accorder une exonération de loyer aux locataires détenteurs de baux commerciaux de type Horeca, ou de location liés à des activités commerciales. Ces mesures ne valent donc pas pour les commerces dits "essentiels" puisque ces derniers ne sont pas visés par la fermeture.

De plus, des réductions temporaires de loyer sont effectives jusqu'au 31 mars 2021. "Je tiens également à rappeler à tous les locataires commerçants de la Régie foncière qu'ils peuvent encore bénéficier des mesures de soutien telles qu'une réduction de 25 % pour les Horeca, et de 15 % pour les commerces de détail, qui peuvent attester d'une perte de revenu de 15 % sur leur activité", ajoute Lydia Mutyebele.

Enfin, la suspension de l'envoi des courriers de rappel et l'application des frais de rappel en cas de retard de paiement des loyers des locaux commerciaux est toujours effective, et ce jusqu'au 31 décembre 2020.

"En tant qu'opérateur public, la Régie foncière de la Ville apporte son soutien à ses locataires face à cette crise. C'est pourquoi, il a été décidé d'accorder une troisième salve de mesures de soutien, qui consistera en l'exonération totale du loyer du mois de novembre 2020", déclare Lydia Mutyebele, l'Échevine du logement de la Ville de Bruxelles.Ce jeudi 12 novembre, la Ville de Bruxelles a décidé d'accorder une exonération de loyer aux locataires détenteurs de baux commerciaux de type Horeca, ou de location liés à des activités commerciales. Ces mesures ne valent donc pas pour les commerces dits "essentiels" puisque ces derniers ne sont pas visés par la fermeture. De plus, des réductions temporaires de loyer sont effectives jusqu'au 31 mars 2021. "Je tiens également à rappeler à tous les locataires commerçants de la Régie foncière qu'ils peuvent encore bénéficier des mesures de soutien telles qu'une réduction de 25 % pour les Horeca, et de 15 % pour les commerces de détail, qui peuvent attester d'une perte de revenu de 15 % sur leur activité", ajoute Lydia Mutyebele. Enfin, la suspension de l'envoi des courriers de rappel et l'application des frais de rappel en cas de retard de paiement des loyers des locaux commerciaux est toujours effective, et ce jusqu'au 31 décembre 2020.