Brussels Airlines ne desservira plus, au moins juqu'à fin mars 2021, Séville, Valence, Bristol, Hanovre, Moscou, Billund, Marrakech ni Santorini.

Certaines de ces destinations étaient opérées par la compagnie partenaire CityJet. Mais Brussels Airlines a mis un terme au contrat avec cette compagnie, ce qui diminue de cinq le nombre d'avions disponibles.

Des destinations touristiques populaires figurent parmi les liaisons abandonnées par Brussels Airlines, mais la demande n'est pas le seul critère qui a pesé dans la décision. "Populaire et rentable sont deux choses différentes", souligne une porte-parole de la compagnie.

Il n'est pas clair à ce stade si d'autres liaisons passeront à la trappe.

Brussels Airlines a annoncé lundi que la reprise de ses vols était désormais prévue pour le 15 mai. La compagnie aérienne a aussi dit travailler, pour relancer ses activités, "sur une offre de vols réduite mais stable".

Brussels Airlines ne desservira plus, au moins juqu'à fin mars 2021, Séville, Valence, Bristol, Hanovre, Moscou, Billund, Marrakech ni Santorini. Certaines de ces destinations étaient opérées par la compagnie partenaire CityJet. Mais Brussels Airlines a mis un terme au contrat avec cette compagnie, ce qui diminue de cinq le nombre d'avions disponibles. Des destinations touristiques populaires figurent parmi les liaisons abandonnées par Brussels Airlines, mais la demande n'est pas le seul critère qui a pesé dans la décision. "Populaire et rentable sont deux choses différentes", souligne une porte-parole de la compagnie. Il n'est pas clair à ce stade si d'autres liaisons passeront à la trappe. Brussels Airlines a annoncé lundi que la reprise de ses vols était désormais prévue pour le 15 mai. La compagnie aérienne a aussi dit travailler, pour relancer ses activités, "sur une offre de vols réduite mais stable".