Dans le cadre de son prêt de 290 millions, le gouvernement a été autorisé à nommer deux administrateurs po...

Dans le cadre de son prêt de 290 millions, le gouvernement a été autorisé à nommer deux administrateurs pour s'assurer que Lufthansa respecte bien ses engagements. Pour ce faire, il est allé chercher deux grosses pointures politiquement neutres. D'abord, Hans Van Bylen, un poids lourd que les Allemands vont devoir respecter, et pour cause : il était jusqu'il y a peu le CEO du groupe allemand Henkel. Ensuite, Catherine Vandenborre, la directrice financière d'Elia. Elle est également administratrice indépendante de Proximus.