"Tous les documents sont là. Les licences d'importation des avions sont signées par le gouvernement congolais", a appris le quotidien à Kinshasa.

Le lancement de la Korongo Airlines date d'il y a deux ans. Derrière les manettes se trouve notamment un holding dans lequel Brussels Airlines possède 50,5% et le Groupe Forrest 49,5%. Ce holding possède 70% de la nouvelle compagnie, les 30% restants étant entre les mains d'investisseurs congolais.

Après des mois de tergiversations et de tensions entre le gouvernement congolais et le groupe de George Forrest, un des principaux acteurs économiques en République démocratique du Congo, le président Kabila a finalement accepté en début de cette année de signer les licences d'importation des avions, ouvrant la voie aux premiers vols.

Trends.be, avec Belga

"Tous les documents sont là. Les licences d'importation des avions sont signées par le gouvernement congolais", a appris le quotidien à Kinshasa. Le lancement de la Korongo Airlines date d'il y a deux ans. Derrière les manettes se trouve notamment un holding dans lequel Brussels Airlines possède 50,5% et le Groupe Forrest 49,5%. Ce holding possède 70% de la nouvelle compagnie, les 30% restants étant entre les mains d'investisseurs congolais. Après des mois de tergiversations et de tensions entre le gouvernement congolais et le groupe de George Forrest, un des principaux acteurs économiques en République démocratique du Congo, le président Kabila a finalement accepté en début de cette année de signer les licences d'importation des avions, ouvrant la voie aux premiers vols. Trends.be, avec Belga