Cette opération "doit permettre le rapprochement du premier constructeur mondial de pneumatiques avec le principal fournisseur européen de solutions numériques pour les flottes de véhicules, donnant naissance à une plateforme de données majeure pour les véhicules connectés", a souligné Bridgestone Europe dans un communiqué.

Le groupe japonais, concurrent du Français Michelin, compte notamment "proposer des pneumatiques et des solutions numériques" à une palette de consommateurs plus large. Côté financement, il souhaite acquérir la totalité des actions émises et en circulation de TomTom Telematics, pour un montant de 910 millions d'euros en numéraire. Sur cette somme, 750 millions d'euros seront distribués aux actionnaires "sous la forme d'un remboursement de capital", a précisé de son côté TomTom dans un communiqué distinct.

La branche "Telematics", qui compte 670 collaborateurs, comprend notamment une solution de gestion des flottes automobiles pour les sociétés. En 2017, la société néerlandaise a généré un chiffre d'affaires de 903 millions d'euros. De son côté, le groupe Bridgestone, qui rassemble près de 5.000 salariés, a réalisé en 2017 un bénéfice net en hausse de 8,6% à 288,3 milliards de yens (environ 2,3 milliards d'euros au cours actuel), associé à un chiffre d'affaires de 3.643,4 milliards de yens (environ 29,3 milliards d'euros). La transaction entre les deux groupes doit être finalisée "au plus tard au cours du deuxième trimestre 2019", a ajouté le communiqué.

Cette opération "doit permettre le rapprochement du premier constructeur mondial de pneumatiques avec le principal fournisseur européen de solutions numériques pour les flottes de véhicules, donnant naissance à une plateforme de données majeure pour les véhicules connectés", a souligné Bridgestone Europe dans un communiqué. Le groupe japonais, concurrent du Français Michelin, compte notamment "proposer des pneumatiques et des solutions numériques" à une palette de consommateurs plus large. Côté financement, il souhaite acquérir la totalité des actions émises et en circulation de TomTom Telematics, pour un montant de 910 millions d'euros en numéraire. Sur cette somme, 750 millions d'euros seront distribués aux actionnaires "sous la forme d'un remboursement de capital", a précisé de son côté TomTom dans un communiqué distinct. La branche "Telematics", qui compte 670 collaborateurs, comprend notamment une solution de gestion des flottes automobiles pour les sociétés. En 2017, la société néerlandaise a généré un chiffre d'affaires de 903 millions d'euros. De son côté, le groupe Bridgestone, qui rassemble près de 5.000 salariés, a réalisé en 2017 un bénéfice net en hausse de 8,6% à 288,3 milliards de yens (environ 2,3 milliards d'euros au cours actuel), associé à un chiffre d'affaires de 3.643,4 milliards de yens (environ 29,3 milliards d'euros). La transaction entre les deux groupes doit être finalisée "au plus tard au cours du deuxième trimestre 2019", a ajouté le communiqué.