Et quand je dis via Internet, c'est via le site Booking.com, le leader mondial de la réservation hôtelière. En réalité, je ne prends aucun risque en disant cela, car Booking.com revendique la réservation de 700.000 nuitées par jour dans le monde. Il faut dire que ce site de réservation est présent dans 200 pays, qu'il est traduit en 42 langues et qu'il a plus de 535.000 partenaires sur la planète.

Pourquoi Booking.com arrive toujours en haut de la première page de votre requête sur Google?

C'est aujourd'hui la plus belle machine de guerre du Net et c'est même l'un des meilleurs clients du moteur de recherche Google. Le patron pour l'Europe de Booking.com n'hésite d'ailleurs pas à dire que son site de réservation figure parmi le top 5 des clients de Google. Booking.com investit un budget marketing de 1 milliard de dollars sous forme d'achat de mots-clés. Avec ce budget, Booking.com arrive en haut de la première page de votre requête.

C'est ce qui fait que Booking.com est aujourd'hui incontournable pour le secteur hôtelier. Cela ne fait d'ailleurs pas toujours les affaires du secteur hôtelier, car la commission que prélève Boooking.com a augmenté au fil du temps. Sans compter que Booking.com impose aux hôteliers une clause de parité tarifaire. Autrement dit, une chambre vendue 80 euros sur le site Booking.com ne peut pas être vendue moins cher sur le site de l'hôtelier, ce qui enlève toute marge de manoeuvre à l'hôtelier, mais permet à Booking.com de dire aux internautes qu'il offre, effectivement, les prix les plus bas du marché. S'il existe donc un bras de fer entre le secteur hôtelier et Booking.com, il y a aussi un bras de fer plus discret, mais tout aussi important entre Boooking.com et Google. En effet, Boooking.com dépend encore trop du moteur de recherche qu'il rémunère au clic chaque fois qu'un client passe par le moteur de recherche pour accéder à son site.

Et puis, il ne faut pas oublier que Google a développé son propre site de réservation Hotel Finder, sans compter que Google a aussi mis sur pied un comparateur de vols Google Flight. La question qui se pose désormais : demain, Google ne va-t-il pas devenir une menace pour Booking.com alors même que c'est l'un de ses meilleurs clients ?

Et quand je dis via Internet, c'est via le site Booking.com, le leader mondial de la réservation hôtelière. En réalité, je ne prends aucun risque en disant cela, car Booking.com revendique la réservation de 700.000 nuitées par jour dans le monde. Il faut dire que ce site de réservation est présent dans 200 pays, qu'il est traduit en 42 langues et qu'il a plus de 535.000 partenaires sur la planète.C'est aujourd'hui la plus belle machine de guerre du Net et c'est même l'un des meilleurs clients du moteur de recherche Google. Le patron pour l'Europe de Booking.com n'hésite d'ailleurs pas à dire que son site de réservation figure parmi le top 5 des clients de Google. Booking.com investit un budget marketing de 1 milliard de dollars sous forme d'achat de mots-clés. Avec ce budget, Booking.com arrive en haut de la première page de votre requête. C'est ce qui fait que Booking.com est aujourd'hui incontournable pour le secteur hôtelier. Cela ne fait d'ailleurs pas toujours les affaires du secteur hôtelier, car la commission que prélève Boooking.com a augmenté au fil du temps. Sans compter que Booking.com impose aux hôteliers une clause de parité tarifaire. Autrement dit, une chambre vendue 80 euros sur le site Booking.com ne peut pas être vendue moins cher sur le site de l'hôtelier, ce qui enlève toute marge de manoeuvre à l'hôtelier, mais permet à Booking.com de dire aux internautes qu'il offre, effectivement, les prix les plus bas du marché. S'il existe donc un bras de fer entre le secteur hôtelier et Booking.com, il y a aussi un bras de fer plus discret, mais tout aussi important entre Boooking.com et Google. En effet, Boooking.com dépend encore trop du moteur de recherche qu'il rémunère au clic chaque fois qu'un client passe par le moteur de recherche pour accéder à son site. Et puis, il ne faut pas oublier que Google a développé son propre site de réservation Hotel Finder, sans compter que Google a aussi mis sur pied un comparateur de vols Google Flight. La question qui se pose désormais : demain, Google ne va-t-il pas devenir une menace pour Booking.com alors même que c'est l'un de ses meilleurs clients ?