Il s'agit de la plus importante réduction d'effectifs au sein du groupe automobile depuis 2009. Plusieurs mesures ont déjà été décidées comme le recours à la prépension et la réduction du nombre d'heures à prester. Plusieurs postes vacants ne seront en outre pas remplacés. BMW poursuivra ses investissements dans la formation et promet d'engager 1.200 stagiaires cette année et en 2021.

Environ 126.000 personnes travaillent pour le constructeur bavarois dans le monde. En général, quelque 5.000 employés quittent la société chaque année, dont la moitié accède à la retraite. Comme les autres grands acteurs du secteur, BMW a vu ses ventes s'effondrer en raison de la crise du coronavirus. Il a déjà averti plus tôt cette année d'un deuxième trimestre assez pénible pour la société.

Selon le porte-parole de BMW Belux, le constructeur automobile se porte néanmoins très bien en Belgique et, malgré la crise, le nombre de commandes est même jusqu'ici légèrement supérieur à la même période en 2019.

Il s'agit de la plus importante réduction d'effectifs au sein du groupe automobile depuis 2009. Plusieurs mesures ont déjà été décidées comme le recours à la prépension et la réduction du nombre d'heures à prester. Plusieurs postes vacants ne seront en outre pas remplacés. BMW poursuivra ses investissements dans la formation et promet d'engager 1.200 stagiaires cette année et en 2021. Environ 126.000 personnes travaillent pour le constructeur bavarois dans le monde. En général, quelque 5.000 employés quittent la société chaque année, dont la moitié accède à la retraite. Comme les autres grands acteurs du secteur, BMW a vu ses ventes s'effondrer en raison de la crise du coronavirus. Il a déjà averti plus tôt cette année d'un deuxième trimestre assez pénible pour la société. Selon le porte-parole de BMW Belux, le constructeur automobile se porte néanmoins très bien en Belgique et, malgré la crise, le nombre de commandes est même jusqu'ici légèrement supérieur à la même période en 2019.