Elément notoire : la popularité grandissante des voitures premium. BMW, Audi et Mercedes figurent dans le Top 10. La première est même passée de la cinquième à la troisième place et caracole devant...

Elément notoire : la popularité grandissante des voitures premium. BMW, Audi et Mercedes figurent dans le Top 10. La première est même passée de la cinquième à la troisième place et caracole devant des généralistes comme Peugeot, Opel ou Ford. BMW a distribué 5.226 voitures de plus qu'en 2014 et arrive à 37.238 unités, soit 7,43 % du marché. Renault figure en première place du classement, devant VW. Ce succès est lié à celui des voitures de société, largement décriées. Elles ont l'avantage de stabiliser le secteur lorsque la conjoncture est morose. Ainsi les immatriculations belges dépassent celles des Pays-Bas (où la voiture de société est davantage taxée), pays comptant 5,9 millions d'habitants de plus que la Belgique ; on y comptait 449.350 immatriculations en 2015, dont 19.706 BMW. Autre raison : les marques premium multiplient les petits et moyens modèles (BMW Série 1, Série 2, Mercedes Classe A, CLA, Audi A1) et rognent des parts de marché aux marques généralistes.