Ainsi, cet été, ils ont été plus nombreux que l'année dernière à prendre l'avion pour profiter du soleil. Mais on reste loin du nombre de voyageurs de 2019, ressort-il mardi des bilans estivaux des tours opérateurs Tui et Neckermann.

En comparaison avec l'été 2020, trois fois plus de personnes ont réservé des vacances en avion. Néanmoins, ce résultat ne représente que la moitié du nombre de voyageurs de 2019, lorsque le coronavirus ne venait pas mettre son grain de sel dans les projets de vacances des Belges.

"Les codes de couleur en constante évolution et l'incertitude qui en découlait, ainsi que les avis de voyage négatifs pour les pays non européens en sont les principales raisons. Les réservations pour les destinations populaires comme la Turquie, la Tunisie, l'Égypte ou la République dominicaine ont dû dès lors être à chaque fois annulées quelques semaines avant le départ", explique l'entreprise de voyages Tui dans un communiqué.

"La modification des règles relatives au Covid a empêché de nombreuses personnes de voyager", confirme de son côté le voyagiste Neckermann.

Le Vieux Continent privilégié

Par ailleurs, au vu des restrictions de déplacements en vigueur pour les pays tiers non-européens, les Belges ont privilégié les voyages sur le Vieux Continent. "Toutes les îles grecques et espagnoles ont ainsi accueilli beaucoup plus de vacanciers. L'île grecque de Santorin se démarque avec 50% de réservations en plus qu'en 2019. Rhodes était la destination la plus populaire, suivie de Majorque, de la Crète, de Kos et de Tenerife", observe l'organisateur de voyages Tui.

Alexandros Koukourakis, prépare la terrasse de sa taverne, à Kissamos, AFP
Alexandros Koukourakis, prépare la terrasse de sa taverne, à Kissamos © AFP

Cet été, la Grèce a été la destination par avion la plus prisée (46%), une première. Elle bat l'Espagne (39%). La Bulgarie (5 %), l'Italie (4 %) et le Portugal (3 %) complètent le top 5. Les vacances en voiture restent populaires, bien que Tui ait enregistré 30% de réservations en moins sur ce segment par rapport à l'été de 2019. La France est la destination préférée des Belges.

Chez Neckermann, l'Italie arrive en deuxième position. "Elle vient se substituer à la Tunisie et au Maroc, absentes de l'offre", indique le tour opérateur. Chez Tui, c'est la Belgique qui arrive seconde, avec 19% des vacanciers qui ont réservé des vacances à la Côte ou dans les Ardennes, un record.

Pour la troisième année consécutive, le budget vacances des Belges est en hausse alors que le séjour est lui plus court. En moyenne, les vacanciers dépensent 1.239 euros/personne contre 1.165 euros en 2019 pour une moyenne de huit nuits contre neuf nuits en 2019, rapporte Tui. "Au cours des deux dernières semaines, nous avons constaté une augmentation de la demande pour des vacances d'hiver au soleil, comme l'Égypte et les îles Canaries, ainsi que de nombreuses réservations pour des vacances au ski, deux choses qui n'étaient pas possibles l'année dernière, mais qui intéressent beaucoup de monde aujourd'hui", indique encore le voyagiste Neckermann.

Ainsi, cet été, ils ont été plus nombreux que l'année dernière à prendre l'avion pour profiter du soleil. Mais on reste loin du nombre de voyageurs de 2019, ressort-il mardi des bilans estivaux des tours opérateurs Tui et Neckermann.En comparaison avec l'été 2020, trois fois plus de personnes ont réservé des vacances en avion. Néanmoins, ce résultat ne représente que la moitié du nombre de voyageurs de 2019, lorsque le coronavirus ne venait pas mettre son grain de sel dans les projets de vacances des Belges. "Les codes de couleur en constante évolution et l'incertitude qui en découlait, ainsi que les avis de voyage négatifs pour les pays non européens en sont les principales raisons. Les réservations pour les destinations populaires comme la Turquie, la Tunisie, l'Égypte ou la République dominicaine ont dû dès lors être à chaque fois annulées quelques semaines avant le départ", explique l'entreprise de voyages Tui dans un communiqué. "La modification des règles relatives au Covid a empêché de nombreuses personnes de voyager", confirme de son côté le voyagiste Neckermann. Par ailleurs, au vu des restrictions de déplacements en vigueur pour les pays tiers non-européens, les Belges ont privilégié les voyages sur le Vieux Continent. "Toutes les îles grecques et espagnoles ont ainsi accueilli beaucoup plus de vacanciers. L'île grecque de Santorin se démarque avec 50% de réservations en plus qu'en 2019. Rhodes était la destination la plus populaire, suivie de Majorque, de la Crète, de Kos et de Tenerife", observe l'organisateur de voyages Tui. Cet été, la Grèce a été la destination par avion la plus prisée (46%), une première. Elle bat l'Espagne (39%). La Bulgarie (5 %), l'Italie (4 %) et le Portugal (3 %) complètent le top 5. Les vacances en voiture restent populaires, bien que Tui ait enregistré 30% de réservations en moins sur ce segment par rapport à l'été de 2019. La France est la destination préférée des Belges. Chez Neckermann, l'Italie arrive en deuxième position. "Elle vient se substituer à la Tunisie et au Maroc, absentes de l'offre", indique le tour opérateur. Chez Tui, c'est la Belgique qui arrive seconde, avec 19% des vacanciers qui ont réservé des vacances à la Côte ou dans les Ardennes, un record. Pour la troisième année consécutive, le budget vacances des Belges est en hausse alors que le séjour est lui plus court. En moyenne, les vacanciers dépensent 1.239 euros/personne contre 1.165 euros en 2019 pour une moyenne de huit nuits contre neuf nuits en 2019, rapporte Tui. "Au cours des deux dernières semaines, nous avons constaté une augmentation de la demande pour des vacances d'hiver au soleil, comme l'Égypte et les îles Canaries, ainsi que de nombreuses réservations pour des vacances au ski, deux choses qui n'étaient pas possibles l'année dernière, mais qui intéressent beaucoup de monde aujourd'hui", indique encore le voyagiste Neckermann.