Amélie Alleman, fondatrice de Betuned, n'en est pas à son coup d'essai en matière d'entrepreneuriat dans le domaine du recrutement. Forte de 14 ans d'expérience, la jeune femme a déjà à son actif la création de deux sociétés dans ce domaine. Fin 2018, suite à la revente de sa deuxième société, elle se lance un nouveau défi : créer une plateforme de recrutement unique mettant en valeur l'ADN des entreprises. " Ces dernières années, le recrutement a énormément évolué, notamment avec l'avènement des réseaux sociaux, explique-t-elle. D'une part, les sociétés sont de plus en plus orientées vers les soft skills, et d'autre part, les travailleurs souhaitent en sa...

Amélie Alleman, fondatrice de Betuned, n'en est pas à son coup d'essai en matière d'entrepreneuriat dans le domaine du recrutement. Forte de 14 ans d'expérience, la jeune femme a déjà à son actif la création de deux sociétés dans ce domaine. Fin 2018, suite à la revente de sa deuxième société, elle se lance un nouveau défi : créer une plateforme de recrutement unique mettant en valeur l'ADN des entreprises. " Ces dernières années, le recrutement a énormément évolué, notamment avec l'avènement des réseaux sociaux, explique-t-elle. D'une part, les sociétés sont de plus en plus orientées vers les soft skills, et d'autre part, les travailleurs souhaitent en savoir davantage sur la société auprès de laquelle ils postulent, sa culture interne, sa réputation, etc. Pourtant, dans la majorité des entreprises, le recrutement continuait à se faire de manière très classique, via la publication de descriptions de fonctions très générales et reflétant très peu la réalité de terrain. " Reconnue dans le domaine du recrutement, Amélie Alleman était très souvent sollicitée par des entreprises qui souhaitaient qu'elle les rende 'sexy' en tant qu'employeuses. C'est ainsi qu'est née l'idée de créer Betuned et d'innover dans un secteur très statique. Concrètement, les sociétés sont présentées au travers d'une vidéo autour de laquelle s'articule la campagne de marketing digitale. Par la suite, les entreprises peuvent choisir entre différentes formules allant de la réception de l'intégralité des C.V. à une sélection des cinq meilleurs candidats sur la base de critères précis. Betuned se positionne donc comme une plateforme de recrutement innovante qui a pour but de montrer l'envers du décor des sociétés et des jobs pour que les talents postulent dans les bonnes entreprises. " En montrant la réalité du travail, une sélection naturelle se fait et cela permet un processus de recrutement beaucoup plus rapide et qualitatif, poursuit la fondatrice. Au-delà des recrutements, nous travaillons en profondeur sur l'image de marque des employeurs et nous développons pour eux des campagnes sur mesure. " Un capital de départ de 80.000 euros a été nécessaire pour lancer Betuned. Une somme dont Amélie disposait en fonds propres grâce à la vente de son ancienne société. " J'ai travaillé seule sur le projet durant plusieurs mois et aujourd'hui, notre équipe est composée de sept personnes. En juin 2019, un prototype a été testé et la plateforme a officiellement été lancée en septembre 2019. " Depuis, Amélie Alleman a été approchée par plusieurs investisseurs, mais sa philosophie est de d'abord créer de la valeur et de montrer ses possibilités de développement avant de lever des fonds. " Nos objectifs sont toutefois ambitieux puisque nous espérons, dans les années à venir, conquérir le marché belge et également nous développer au niveau international. " Six mois après le lancement de Betuned, les premiers résultats sont déjà au rendez-vous avec une vingtaine d'entreprises qui font appel à ses services. " Un travail de prospection a bien sûr été effectué, mais le fait de disposer d'un vaste réseau et d'être reconnue pour mon expertise dans le milieu a joué un rôle important dans le succès de ce projet ", conclut Amélie Alleman.Par Gaëlle Hoogsteyn.