Des acteurs économiques majeurs comme AG Real Estate, la Confédération Construction de la Région de Bruxelles-Capitale, Edenred, Engie, Europcar, la Febiac, ING, Interparking, Sibelga, la SNCB, Sodexo, Solvay, Total, Tractebel, Veolia ou encore Vinci Facilities ont répondu jusqu'ici à l'appel de Beci. La volonté de l'organisation est d'en inspirer d'autres.

Pour mener à bien ses objectifs, Beci sera épaulé par le spécialiste du calcul, de la réduction et de la compensation des émissions CO2Logic ainsi que par le cabinet de récolte d'idées Dreamocracy. L'idée est de développer une vision professionnelle et systémique, par laquelle chaque projet se verra "chiffrer, sélectionner et calculer, que ce soit en matière d'impact ou de délais pour atteindre l'objectif".

"Il y aura des tensions en chemin, c'est clair", reconnaît Olivier Willocx, patron de Beci. "Mais on n'a plus le choix que d'avancer aujourd'hui."