Les goûts et les mentalités des Américains ont changé. Beaucoup d'entre eux choisissent désormais l'alternative santé et environnementale au grand dam de la société Kraft-Heinz qui a enregistré une perte de 12,6 milliards de dollars ces trois derniers mois. En 2015, les deux entreprises ont décidé de fusionner afin de faire des économies et de remonter en puissance. Or, ils ont omis une composante cruciale de la loi du marché : le client.

Un grand changement s'est opéré dans les mentalités américaine et mondiale depuis ces dernières années : les gens privilégient beaucoup plus la nourriture locale, saine et bonne pour l'environnement. Les concurrents de l'entreprise comme Nestlé, Macdonald ou Danone avaient anticipé la tendance et cherchaient déjà des solutions pour ce nouveau public, une stratégie à laquelle n'avait pas pensé Kraft-Heinz. La société en paie désormais les pots cassés et doit rattraper son retard.

L'an dernier, la société a investi plus de 300 millions de dollars dans une réforme de ses recettes et de son mode de fonctionnement. Elle a également promis de proposer des emballages réutilisables et entièrement recyclables d'ici 2025. Malheureusement, cela n'a pas suffi à faire changer les gens d'avis. Et dans une dernière tentative pour attirer plus de gens, la société a diminué les prix de ses produits, ce qui s'est soldé par un échec total. Ils retiendront la leçon : le client est roi.

Thomas Bagnoli