"Qu'ils soient légers (-8,3%), lourds de moins de 16 tonnes (-23,9%) ou lourds de plus de 16 tonnes (-36,9%), les véhicules utilitaires annoncent également des chiffres en retrait, une constatation qui s'applique aussi aux deux-roues motorisés (-19,2%)", précise la Febiac dans un communiqué.

"Avec 149.160 immatriculations au cumul des trois premiers mois de l'exercice actuel, le segment des voitures neuves demeure cependant nanti d'une avance de 0,5% face aux chiffres du premier trimestre 2012", poursuit la Febiac. La fédération reste toutefois prudente et prévoit au premier semestre des ventes inférieures au niveau de 2012. Pour l'ensemble de l'année 2013, la fédération conserve "son pronostic d'un marché des voitures neuves stabilisé en comparaison avec l'exercice 2012".

"Qu'ils soient légers (-8,3%), lourds de moins de 16 tonnes (-23,9%) ou lourds de plus de 16 tonnes (-36,9%), les véhicules utilitaires annoncent également des chiffres en retrait, une constatation qui s'applique aussi aux deux-roues motorisés (-19,2%)", précise la Febiac dans un communiqué. "Avec 149.160 immatriculations au cumul des trois premiers mois de l'exercice actuel, le segment des voitures neuves demeure cependant nanti d'une avance de 0,5% face aux chiffres du premier trimestre 2012", poursuit la Febiac. La fédération reste toutefois prudente et prévoit au premier semestre des ventes inférieures au niveau de 2012. Pour l'ensemble de l'année 2013, la fédération conserve "son pronostic d'un marché des voitures neuves stabilisé en comparaison avec l'exercice 2012".