A lire aussi: Gestion: les quatre vérités du patron de la Sonaca

Cette acquisition positionne le groupe wallon "comme un acteur majeur du secteur mondial de l'aérostructure", se félicite la Sonaca dans un communiqué.

Le prix de l'OPA a été fixé à 14 dollars l'action en cash, ce qui représente une prime de plus de 50% par rapport au dernier cours de l'action LMI (9,19 dollars). LMI Aerospace est cotée sur le Nasdaq.

Le communiqué ne précise pas le montant total de la transaction mais la société américaine comptant plus de 13 millions d'actions, selon son dernier rapport annuel, la transaction voit vraisemblablement la Sonaca débourser quelque 185 millions de dollars (environ 173 millions d'euros).

Le rachat a été approuvé jeudi soir par les conseils d'administration des deux sociétés et sera finalisé d'ici juin, sous réserve de son approbation par les actionnaires de LMI Aerospace et des autorités de régulation.

LMI Aerospace, dont le siège social se trouve à Saint-Louis, dans le Missouri, emploie quelque 2.000 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 375 millions de dollars en 2015. La société américaine compte 21 sites aux USA, au Mexique, en Angleterre et au Sri Lanka. Elle est spécialisée dans le design et la production de structures complexes dans l'aéronautique (panneaux de fuselage, bords d'attaque, structure de plancher de cockpit, etc.).

LMI Aerostructure sera intégrée dans le groupe Sonaca en tant que filiale.

"L'arrivée de LMI Aerospace au sein de notre groupe est une conséquence logique de notre vision stratégique d'expansion vers les États-Unis", explique Bernard Delvaux, CEO du Groupe Sonaca, cité dans un communiqué.

Cette acquisition offre en outre à la Sonaca "un accès privilégié" vers les clients américains de LMI, comme Boeing, Gulfstream et Spirit, et permet à l'entreprise wallonne de renforcer son positionnement et ses emplois en Belgique, tout en réduisant sa dépendance à la parité euro/dollar.

A lire aussi: Gestion: les quatre vérités du patron de la SonacaCette acquisition positionne le groupe wallon "comme un acteur majeur du secteur mondial de l'aérostructure", se félicite la Sonaca dans un communiqué.Le prix de l'OPA a été fixé à 14 dollars l'action en cash, ce qui représente une prime de plus de 50% par rapport au dernier cours de l'action LMI (9,19 dollars). LMI Aerospace est cotée sur le Nasdaq. Le communiqué ne précise pas le montant total de la transaction mais la société américaine comptant plus de 13 millions d'actions, selon son dernier rapport annuel, la transaction voit vraisemblablement la Sonaca débourser quelque 185 millions de dollars (environ 173 millions d'euros). Le rachat a été approuvé jeudi soir par les conseils d'administration des deux sociétés et sera finalisé d'ici juin, sous réserve de son approbation par les actionnaires de LMI Aerospace et des autorités de régulation. LMI Aerospace, dont le siège social se trouve à Saint-Louis, dans le Missouri, emploie quelque 2.000 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires de 375 millions de dollars en 2015. La société américaine compte 21 sites aux USA, au Mexique, en Angleterre et au Sri Lanka. Elle est spécialisée dans le design et la production de structures complexes dans l'aéronautique (panneaux de fuselage, bords d'attaque, structure de plancher de cockpit, etc.). LMI Aerostructure sera intégrée dans le groupe Sonaca en tant que filiale. "L'arrivée de LMI Aerospace au sein de notre groupe est une conséquence logique de notre vision stratégique d'expansion vers les États-Unis", explique Bernard Delvaux, CEO du Groupe Sonaca, cité dans un communiqué. Cette acquisition offre en outre à la Sonaca "un accès privilégié" vers les clients américains de LMI, comme Boeing, Gulfstream et Spirit, et permet à l'entreprise wallonne de renforcer son positionnement et ses emplois en Belgique, tout en réduisant sa dépendance à la parité euro/dollar.