Pierre-Henri Thomas
Pierre-Henri Thomas
Journaliste
Opinion

08/02/19 à 11:25 - Mise à jour à 11:26
Du Trends-Tendances du 07/02/19

"Avec les Gafa, la disruption est aussi fiscale"

Dans la mythologie, Protée était un dieu marin, un copain du grand Poséidon pour qui il jetait de temps à autre un oeil sur son troupeau de phoques. Mais Protée était aussi un magicien, qui savait changer de peau comme pas deux. Insaisissable, il ne pouvait être capturé que pendant sa sieste. Les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple), ces géants du numériques, sont les Protée d'aujourd'hui.

Ils surfent sur les mers numériques et se révèlent insaisissables lorsqu'il s'agit de taxer leurs revenus. Mais l'heure de la sieste a peut-être sonné. Voici quelques jours, les pays de l'OCDE ont annoncé vouloir imposer les entreprises numériques dans 127 pays à partir de 2020. Une percée qui a été rendue possible grâce au retournement de veste des Etats-Unis. Donald Trump ne porte pas spécialement en son coeur les géants du numérique dont les cadres sont plutôt des " démocrates tendance geek " et qui paient peu d'impôts aux Etats-Unis. Or, la Maison Blanche, qui a donné beaucoup de cadeaux fiscaux, cherche à rééquilibrer son budget.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires