Dans un secteur encore très conservateur et qui n'a pas encore connu une révolution numérique aussi poussée que dans le bancaire, l'étude du bureau de consultance Accenture sur les assurances belges (2019 Insurance Market Pulse) donne des résultats particulièrement intéressants. Ce qui frappe d'abord, c'est l'ignorance flagrante du Belge à l'égard de ce secteur. Ai...

Dans un secteur encore très conservateur et qui n'a pas encore connu une révolution numérique aussi poussée que dans le bancaire, l'étude du bureau de consultance Accenture sur les assurances belges (2019 Insurance Market Pulse) donne des résultats particulièrement intéressants. Ce qui frappe d'abord, c'est l'ignorance flagrante du Belge à l'égard de ce secteur. Ainsi, un tiers des personnes interrogées sont incapables de nommer une autre compagnie que la leur. Un même tiers ne connaissent pas les différences entre l'offre de leur assureur et celles de la concurrence et sont incapables de dire chez qui ils souscriraient s'ils devaient à nouveau faire un choix. Des chiffres, qui selon Accenture, sont en hausse régulière ces dernières années. Tout n'est pas noir pour autant puisque 78 % des Belges se disent satisfaits de leur compagnie. La vitesse, l'efficacité et le rapport qualité/prix demeurent des critères très importants. Dans le même temps, l'étude montre que 15 % des assurés seraient prêts à changer de crémerie pour aller au-delà des simples produits d'assurance et recevoir de véritables services. Accenture cite les exemples de Jaimy, l'appli de Belfius qui met les consommateurs en lien avec des hommes de métier, et de Phil at Home, la solution des AG pour le confort et la sécurité à la maison. Il apparaît que 40 % des personnes interrogées sont même prêtes à payer pour ces services, et qu'une majorité le sont également pour des couvertures premium de niche comme celles sur les animaux de compagnie, la protection des données digitales ou le partage des mobilités. Enfin, l'étude réaffirme la volonté du consommateur belge d'associer la facilité d'utilisation offerte par le digital et la présence physique " au moment où cela compte ", comme lors de la souscription d'un contrat ou pour demander conseil.