Soucieux de verdir son image, le géant de l'acier ArcelorMittal compte investir 1,1 milliard d'euros sur son site à Gand au cours des prochaines années.

Concrètement, le groupe prévoit la construction d'une usine de production d'acier par réduction directe (Direct Reduced Iron ou DRI) qui alimentera deux fours électriques. Une installation DRI utilise du gaz naturel et, à terme, potentiellement de l'hydrogène, au lieu de charbon pour réduire le minerai de fer, ce qui entraîne une forte réduction des émissions de CO2 par rapport à la fabrication de fer dans un haut fourneau. Les deux fours électriques feront fondre le DRI et la ferraille d'acier, qui seront ensuite transformés dans l'aciérie en brames d'acier, puis en produits finis.

Ces différentes initiatives permettront à ArcelorMittal Belgium de réduire ses émissions de 3,9 millions de tonnes par an d'ici 2030 (par rapport à 2018), ce qui équivaut aux émissions de gaz à effet de serre de 848 172 voitures conduites pendant un an. En conséquence, ArcelorMittal Belgium contribuera de manière significative à l'ambition d'ArcelorMittal Europe de réduire l'intensité des émissions de CO2 de 35 % d'ici 2030 et de devenir neutre en carbone d'ici 2050.

Soucieux de verdir son image, le géant de l'acier ArcelorMittal compte investir 1,1 milliard d'euros sur son site à Gand au cours des prochaines années.Concrètement, le groupe prévoit la construction d'une usine de production d'acier par réduction directe (Direct Reduced Iron ou DRI) qui alimentera deux fours électriques. Une installation DRI utilise du gaz naturel et, à terme, potentiellement de l'hydrogène, au lieu de charbon pour réduire le minerai de fer, ce qui entraîne une forte réduction des émissions de CO2 par rapport à la fabrication de fer dans un haut fourneau. Les deux fours électriques feront fondre le DRI et la ferraille d'acier, qui seront ensuite transformés dans l'aciérie en brames d'acier, puis en produits finis. Ces différentes initiatives permettront à ArcelorMittal Belgium de réduire ses émissions de 3,9 millions de tonnes par an d'ici 2030 (par rapport à 2018), ce qui équivaut aux émissions de gaz à effet de serre de 848 172 voitures conduites pendant un an. En conséquence, ArcelorMittal Belgium contribuera de manière significative à l'ambition d'ArcelorMittal Europe de réduire l'intensité des émissions de CO2 de 35 % d'ici 2030 et de devenir neutre en carbone d'ici 2050.