La RTBF a évoqué trois pistes dégagées à partir d'une liste de 64 repreneurs potentiels, parmi lesquels 17 candidats éventuellement intéressés. Ces trois pistes seraient nord-africaine, est-européenne et des émirats arabes.

"Ce que nous confirmons, c'est que la période de prospection est terminée. Maintenant, il y a des contacts avec des opérateurs identifiés mais il n'y pas d'accord en l'état actuel du dossier", a expliqué Jean-Claude Marcourt dans les couloirs du parlement wallon. Ces opérateurs sont asiatique, africain et européen, a-t-il ajouté, sans donner de précision sur leur identité, ni la portée de leur marque d'intérêt: vise-t-elle l'ensemble du site ou seulement certains outils?

Le ministre devrait réunir à la fin du mois la "task force" qui suit le dossier et associe syndicats, représentants politiques, publics et économiques afin de clôturer d'une manière ou d'une autre le processus.

La RTBF a évoqué trois pistes dégagées à partir d'une liste de 64 repreneurs potentiels, parmi lesquels 17 candidats éventuellement intéressés. Ces trois pistes seraient nord-africaine, est-européenne et des émirats arabes. "Ce que nous confirmons, c'est que la période de prospection est terminée. Maintenant, il y a des contacts avec des opérateurs identifiés mais il n'y pas d'accord en l'état actuel du dossier", a expliqué Jean-Claude Marcourt dans les couloirs du parlement wallon. Ces opérateurs sont asiatique, africain et européen, a-t-il ajouté, sans donner de précision sur leur identité, ni la portée de leur marque d'intérêt: vise-t-elle l'ensemble du site ou seulement certains outils? Le ministre devrait réunir à la fin du mois la "task force" qui suit le dossier et associe syndicats, représentants politiques, publics et économiques afin de clôturer d'une manière ou d'une autre le processus.